BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Hard Cap ou hard fork : Ethereum cherche la solution contre les ASICs

Article publié le 5 avr. 2018

S'il y a une question qui tourmente la communauté Ethereum en ce moment, c'est "comment contrecarrer les ASICs ?". Les propositions de solution se succèdent alors, que ce soit venant de Vitalik Buterin ou des autres développeurs de la fondation Ethereum.

La guerre contre les ASICs

Il y a quelques jours, une rumeur a fait le buzz sur la planète crypto concernant l'arrivée imminente d'un ASIC de minage d'Ethereum créé par la société Bitmain. Mais cela vient de se confirmer, et mieux encore, l'Antminer E3 spécialisé dans l'Ethereum mining est déjà disponible à la vente au prix de 800 dollars.

Si c'est une bonne nouvelle pour certains, ce n'est pas du tout le cas de la communauté Ethereum qui voit cela comme une "menace" pour l'avenir de leur altcoin, et particulièrement pour le minage d'ETH qui devient de plus en plus centraliser.

Les développeurs sont alors à la recherche de solutions pour empêcher cette "centralisation". Ainsi, la guerre contre les ASICs, et particulièrement cet Antminer E3 de Bitmain, est lancée !

Ethereum cherche la solution contre les ASICs

Un hard cap pour Buterin

Étant le fondateur principal d'Ethereum, Vitalik Buterin n'a pas hésité à proposer une solution à la communauté, à savoir un hard cap. C'est-à-dire que le crack en informatique souhaite plafonner l'émission d'ETH à 120.204.432, soit exactement le double des ETH générés au départ en 2014. Publiée le 1er avril dernier, la proposition EIP 960 du génie a dans un premier été considéré comme une blague (poisson d'avril), jusqu'à ce qu'il décide de discuter plus sérieusement du sujet.

Sa proposition se lit alors comme suit :

"Afin d'assurer la durabilité économique de la plateforme dans la plus grande variété de circonstances possibles, et compte tenu du fait que l'émission de nouvelles pièces pour prouver le travail des mineurs n'est plus un moyen efficace de promouvoir une distribution égalitaire des pièces. Je propose que nous nous entendions sur un plafond absolu pour la quantité totale d'ETH."

Le programmeur russo-canadien a expliqué que si sa proposition d'amélioration EIP 960 n'est adoptée qu'après que l'ETH ait dépassé les 120 millions en termes d'émission (on est actuellement à 98 603 424), il est possible de prendre un autre plafond, à savoir 144.052.828 ETH.

Un hard fork pour les autres développeurs

Si Buterin propose ainsi de fixer une limite quant à l'émission d'ETH, les autres développeurs d'Ethereum pensent qu'un hard fork du réseau pourrait s'avérer efficace contre le minage centralisé, donc contre les ASICs.

Deux jours avant la proposition de Buterin, le développeur Piper Merriam a publié sa proposition EIP 958 qui est axée sur un hard fork du protocole Ethereum. Puis l'idée a été soutenue par un autre développeur de la fondation Ethereum, à savoir Vlad Zamfir. Ce dernier a demandé l'avis de la communauté via Twitter, et 57% de ceux qui ont répondu sont "pour" un hard fork.

Alors se dirige-t-on vers un hard cap proposé par Vitalik Buterin ou plus radicalement un hard fork d'Ethereum? On l'ignore encore, mais ce qui est sûr, c'est que la communauté Ethereum montre ainsi sa volonté de lutter contre le minage via les ASICs.

Les cours en temps réel
5 667,75 € (-1,37%)
116,72 € (-1,44%)
0,15 € (-2,31%)
190,34 € (-1,3%)
1,96 € (-0,25%)
0,04 € (-2,03%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues