BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Actualité Blockchain et transaction chaîne de blocs

Actualités

Google Cloud lance son kit pour développer des applications blockchain

Le 24 juil. 2018

Utiliser des applications blockchain, c'est bien, mais pouvoir en créer soi-même sans devoir être un as de l'informatique c'est encore mieux. C'est en tout le privilège qu'offre la plateforme Google Cloud aux développeurs, novices ou experts, par...

États-Unis : Bitmain ouvre de nouveaux bureaux dans la Silicon Valley

Le 20 juil. 2018

Bonne nouvelle pour le géant du mining Bitmain. Celle qui est réputée pour ses machines de minage Antminer vient d'ouvrir de nouveaux bureaux en plein cœur de San José, dans la Silicon Valley.

Chine : afflux massif d'entreprises avec "blockchain" dans leur nom

Le 20 juil. 2018

En Chine, le mot "qukualian" veut dire "blockchain", un mot devenu très populaire au pays puisqu'on le retrouve dans les noms de plus de 3 000 sociétés locales !

OBCS : Oracle lance officiellement son service cloud blockchain

Le 18 juil. 2018

Deux mois après avoir annoncé la sortie imminente de leur nouvelle plateforme cloud basée sur la blockchain, Oracle a tenu sa promesse en lançant officiellement le tant attendu OBCS.

Facebook crée sa division blockchain et choisit son directeur

Le 10 juil. 2018

Quelques mois après avoir entamé des recherches sur la blockchain, Facebook met en place une branche dédiée en choisissant un homme d'expérience pour la diriger.

L'Australie fait appel à IBM sur un projet blockchain à 740 millions $

Le 6 juil. 2018

Ces derniers temps, IBM contribue énormément dans la "blockchainisation" du monde, et cela se prouve une nouvelle fois avec son accord de partenariat avec l'Australie basé sur la technologie sous-jacente des cryptomonnaies.

Microsoft s'allie avec 2 sociétés pour un projet blockchain à Taïwan

Le 5 juil. 2018

Alors que son illustre fondateur Bill Gates a récemment proféré des critiques négatives à l'encontre de Bitcoin, la société Microsoft a une nouvelle fois prouvé son grand intérêt pour la blockchain en annonçant un nouveau partenariat.

Zoug (Suisse) : "Succès" pour le premier vote municipal via blockchain

Le 4 juil. 2018

La fameuse "Crypto Valley" Zoug avait annoncé son intention de tester le vote par blockchain. Eh bien, la ville pro-blockchain a tenu sa promesse avec des résultats positifs à la clé.

Espagne : vers la blockchainisation de l'administration publique

Le 3 juil. 2018

Pendant que la Chine cherche à normaliser la blockchain, les politiciens espagnols du PP souhaitent quant à eux souhaitent blockchainiser l'administration publique de l'Espagne.

Officiel : la version bêta de la blockchain Tezos est enfin lancée

Le 2 juil. 2018

Quelques jours après que TRON ait activé son mainnet Odyssey 2.0, un autre projet blockchain très populaire, Tezos, a de son côté lancé la version bêta de son réseau, avec quelques mois de retard.

MasterCard gagne un brevet blockchain pour anonymiser les transactions

Le 1 juil. 2018

Deux mois après avoir recruté des spécialistes blockchain dans le cadre d'un projet en Irlande, MasterCard se fait récompenser d'une série de brevets liés à cette technologie, dont un en particulier concernant un système de transactions anonymes.

TRON : le mainnet Odyssey 2.0 activé, des tokens TRX distribués

Le 28 juin 2018

Au début du mois de juin, on vous parlait du lancement de la blockchain TRON qui était encore depuis dans sa version bêta. Après une courte période de test, l'évènement tant attendu par la communauté de l'altcoin vient enfin de se produire, à...

Découvrir la Blockchain

Article publié le 19 mars 2018

Bitcoin, Ethereum, Litecoin… sont en train de monopoliser l'attention du monde ces derniers temps. Mais ce que vous devez savoir, c'est que les cryptomonnaies ne seraient pas devenues aussi populaires aujourd'hui sans leur technologie sous-jacente qui est… la blockchain! Et encore, cette technologie ne se limite pas seulement aux monnaies numériques. Elle est aujourd'hui en train de révolutionner de nombreux autres domaines. Pour en savoir plus sur ce que les experts qualifient de “meilleure invention depuis l'internet”, lisez attentivement ces quelques lignes.

Technologie Blockchain

Définition de la blockchain

Bitcoin par-ci, bitcoin par-là… la notoriété de Bitcoin (et des autres cryptomonnaies) ne cesse de grandir au point que certains oublient, voire ne savent même pas, son principalement fondement qui est la blockchain. Par définition, la blockchain ou chaîne de blocs est comme son nom l'indique une succession de blocs qui s'enchaînent. Il s'agit d'une technologie novatrice qui est capable de stocker des données et des informations, et de les sécuriser. Le stockage d'informations sur la blockchain se fait de manière transparente et surtout décentralisée, c'est-à-dire sans qu'une entité centrale ne contrôle le système.

La blockchain a fait son apparition en 2008 avec la toute première cryptomonnaie qui est le Bitcoin, faisant de ce dernier le point de départ de la technologie. Toutefois, l'idée de créer un registre commun distribué et public avait déjà été évoquée dans un article en 1976. Puis, un autre document sur le même sujet et intitulé “How to Time-Stamp a Digital Document” (traduit par “comment horodater un document numérique”) a fait sensation en 1990.

Mais voilà, toutes ces idées ne se sont donc concrétisées qu'en 2008 pour donner en même temps naissance à la blockchain et la cryptomonnaie phare développée par le mystérieux Satoshi Nakamoto.

Fonctionnement de la blockchain

Les cryptomonnaies sont des monnaies numériques, qui ne sont pas réelles, et qui s'échangent en peer-to-peer (de personne en personne) sur un réseau informatique grâce à la technologie blockchain. La blockchain permet ainsi d'améliorer le processus financier traditionnel, c'est-à-dire les échanges de monnaies fiduciaires. Le système classique nécessite en effet l'intervention d'un intermédiaire (la banque), tandis qu'avec la blockchain, l'échange de monnaies se fait de manière directe, plus sécurisée, et surtout décentralisée.

Avec la blockchain, les transactions sont écrites successivement sur un bloc jusqu'à ce que ce dernier soit plein. Une fois que c'est fait, un nouveau bloc est créé sur la blockchain afin d'accueillir de nouvelles transactions. Dans le cas de la blockchain de Bitcoin (chaque cryptomonnaie possède généralement sa propre blockchain), ce processus de création de blocs se fait tous les dix minutes.

Principe des blocs

Mais pour qu'un nouveau bloc soit créé, il faut qu'il soit validé par les ordinateurs connectés au réseau, que l'on appelle des “nœuds”, afin de repérer toute défaillance ou falsification. Pour cela, les nœuds doivent effectuer des calculs mathématiques pour résoudre des problèmes algorithmiques. Ceux qui ont contribué à la validation du nouveau bloc sont appelés des mineurs.

Pour ce qui est de la technique de validation utilisée que l'on appelle “algorithme de consensus”, elle varie selon chaque blockchain, selon chaque cryptomonnaie. Si la plus utilisée reste le Proof-of-Work ou preuve de travail (celui de Bitcoin), on retrouve également le Proof-of-Stake ou preuve d'enjeu, ainsi que le Proof-of-Capacity.     

En résumé, si une personne A envoie de l'argent à son ami B, il faut que les mineurs valident la transaction avant que cette dernière ne soit enregistrée sur un bloc de la blockchain. Ce n'est qu'après cela que B recevra l'argent sur son compte.

Utilité de la blockchain en dehors des cryptomonnaies

Nous avons ainsi découvert ensemble la magie de la blockchain, mais vous serez encore surpris de savoir qu'elle est aussi très utile au-delà de l'univers des cryptomonnaies. En effet, bien qu'elle soit apparue avec le Bitcoin, la blockchain n'est pas uniquement réservée aux monnaies numériques. Par exemple, le célèbre marché en ligne décentralisée Openbazaar s'appuie sur cette technologie pour offrir à ses utilisateurs la possibilité de faire des achats et des ventes sans commission, et surtout en peer-to-peer.

Utilité Blockchain hors cryptomonnaie

La distribution de contenu en ligne est aussi un secteur qui se tourne de plus en plus vers la technologie blockchain. Grâce à la sécurité offerte par cette dernière, il est possible d'éviter la perte ou le piratage de données. Par ailleurs, la technologie permet de contourner les problèmes liés au droit d'auteur quant à l'achat et la vente de vidéos, de films, de musiques et autres médias.  

On retrouve également la blockchain dans d'autres domaines allant de l'industrie sanitaire, pharmaceutique ou encore immobilière, en passant par la distribution numérique, l'assurance et même le vote. Grâce à la blockchain, il est par exemple possible de faire un suivi détaillé de l'acheminement des produits, allant de sa sortie d'usine jusque dans les mains des consommateurs. Ces derniers pourront également vérifier l'authenticité des produits qu'ils souhaitent acheter via la blockchain.

Pour vous donner d'autres idées de ce que l'on peut faire avec la blockchain, sachez par exemple que la France cherche à l'utiliser dans la gestion des échanges de titre non cotés, tandis que le Brésil souhaite solliciter la blockchain (d'Ethereum) pour traiter les pétitions populaires.

Bref, la blockchain est bien plus polyvalente qu'on ne le croit, et cela, grâce à sa capacité d'enregistrer diverses informations et données, mais aussi à sa nature transparente et décentralisée.

Blockchain et Smart Contract

Les possibilités sont donc nombreuses avec la blockchain, et l'on cite particulièrement la possibilité d'y créer ce que l'on appelle Smart Contract (contrat intelligent). Il s'agit d'un protocole informatique, dérivé du contrat classique, mais qui est en plus “intelligent”, c'est-à-dire qui s'exécute automatiquement sur la blockchain lorsque les conditions spécifiées dedans sont remplies. On peut même dire que ce concept devenu aujourd'hui incontournable est le cœur de l'écosystème blokchain.

Smart Contract

Toutefois, ce ne sont pas toutes les blockchains qui sont compatibles avec les smart contrats, mais seulement quelques-unes, dont la pionnière de cet outil innovant est la blockchain d'Ethereum.

Comment lire une blockchain ?

La blockchain peut être considérée comme un grand livre ou un registre gigantesque qui renferment des informations comme la liste des transactions en cryptomonnaie. Ce fameux registre a la particularité d'être public, c'est-à-dire accessible à tous.

En d'autres termes, tout le monde est capable de consulter ce qu'il y a sur les blocs, et cela se fait via des sites web spécialement conçus pour la lecture de blockchain, comme Blockchain.info ou Etherscan.io. Une fois sur l'un de ces sites, que l'on appelle des explorateurs de blockchain, on peut par exemple voir l'état général de la blockchain en question, le numéro de bloc, les transactions récentes, le nombre de transactions des dernières 24h… On a même la possibilité de retrouver toutes les transactions liées à une adresse donnée que l'on tape dans la barre de recherche. Bref, vous avez accès à toutes les informations utiles et en plus en temps réel!

Les cours en temps réel
4 864,31 € (-0,67%)
150,92 € (-2,07%)
0,44 € (-1,74%)
291,75 € (-2,54%)
3,94 € (-1,75%)
0,21 € (-2,35%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues