BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Ripple : Cours en temps réel, actualités complètes et tout sur la crypto-monnaie

Cours XRP / EUR en temps réél

Découvrir le Ripple

Article publié le 7 avr. 2018

Avec une croissance de 36 000% en un an, le Ripple se trouve à la troisième place du podium des cryptomonnaies par capitalisation boursière. Elle est bien placée pour se tailler un nom parmi les géants qui ont fait connaître les cryptos, les très célèbres Bitcoin et Ethereum. Le Ripple se distingue par son potentiel grandissant qui a de quoi faire trembler ces deux mastodontes. En effet, cette devise numérique cache un véritable écosystème offrant des services de paiements et de transferts d'argents, autant locaux qu'internationaux. Outre des services rapides et à coûts moindres, Ripple présente encore de nombreux autres avantages, tout comme la monnaie XRP que l'on va vous présenter ci-dessous.

Logo Ripple

Origine du Ripple

Mais revenons tout d'abord quelques années en arrière pour découvrir quand est né le Ripple. En 2004, un développeur de Vancouver dénommé Ryan Fugger a développé un premier protocole de paiement qu'il a baptisé Ripplepay. Le but de Fugger à cette époque n'était pas de créer une cryptomonnaie basée sur un registre distribué, mais plutôt de mettre en place un système décentralisé permettant à chacun de créer sa propre monnaie locale au sein d'une communauté en ligne. L'année suivante, Rippleplay devient un service financier à part entière spécialisé dans le paiement sécurisé.

En 2012, quand le bitcoin a été créé, l'équipe a procédé à la fondation d'une nouvelle société nommée Opencoin, qui deviendra Ripple Labs l'année suivante (en 2013). Cette dernière est à l'origine de l'émission du token ripple. Le principe étant l'utilisation des serveurs décentralisés, à l'instar du bitcoin, afin de valider les transactions et simplifier les transferts d'argent internationaux. Les développeurs de Ripple Labs ont donc créé la cryptomonnaie connue sous le sigle XRP et aussi lancé le protocole de paiement Ripple Transaction Protocol ou RTXP, un dérivé de celui créé par Fugger. Ce protocole exécute les transferts d'argent de manière instantanée et directement d'une partie à une autre.

Ainsi, Ripple s'est distingué dès ses origines, puisque comme certains d'entre vous n'auront pas manqué de le remarquer, elles sont antérieures à celles du protocole Bitcoin. En effet, ce dernier a repris et amélioré les grandes lignes du BitGlod de Nick Szabo tandis que le Ripple constitue une évolution continue de Ripplepay.

Ripple, un protocole de paiement

Comme on vient de le dire, Ripple est avant tout basé sur un protocole de paiement sécurisé et direct entre deux parties, qui est le RTXP. Contrairement au Bitcoin dont le réseau (la blockchain) ne prend en charge que les transactions en BTC, le Ripple permet à la fois des opérations en XRP (la monnaie Ripple), mais également en monnaies fiduciaires comme l'euro ou encore le dollar. Le RTXP prend même en charge d'autres cryptomonnaies.

Afin de sécuriser les transactions, Ripple ne sollicite pas le travail des mineurs, mais s'appuie plutôt sur un ensemble de serveurs indépendants. Ces derniers travaillent en permanence pour comparer les transactions, et les propriétaires de ces serveurs jouent ainsi le rôle de validateur à la place des mineurs pour les autres cryptomonnaies.

Ripple et les banques

Ripple et les banques

Le protocole de Ripple est aussi un protocole open source adapté pour les transactions interbancaires. En effet, le token RTXP a été conçu de telle sorte à ce que les banques et institutions financières du monde entier puisse sécuriser et surtout rendre plus abordables les transferts d'argent internationaux. Dans ce cas-là, la cryptomonnaie native XRP joue le rôle de « pivot » au cours des transactions.

En 2014 déjà, Ripple Labs avait annoncé sa décision de se focaliser sur les échanges interbancaires. Le XRP permet l'optimisation de ces derniers. Selon Alexandre Stachtchenko, co-fondateur de la start-up Blockchain Partner et président de l'association des acteurs francophones de la blockchain, l'objectif est de s'affranchir des pairs dans le marché des devises. En pratique, au lieu d'échanger un dollar américain en euro, on va échanger un dollar en XRP puis passer du XRP à l'euro.

Ainsi, jusqu'en février 2018, plus d'une centaine d'institutions financières dont UBS ou SAP ont adopté ce protocole. Le principe de Ripple séduit de plus en plus de banques puisque les transactions transfrontalières effectuées en XRP sont instantanées, alors qu'en temps normal, il faut compter plusieurs jours. En outre, la commission prélevée par la société est minime. En 2017, Ripple a déjà compté parmi ses partenaires la Banque Canadienne Impériale de Commerce mieux connue sous le nom de CIBC, basée en Suisse ainsi que l'italien Unicredit.

Explication du processus Ripple

Prenons un exemple facile à comprendre. Disons qu'une personne "A" située en France souhaite envoyer de l'argent en euro à une personne "B" qui est aux États unis. "A" envoie alors l'argent via son compte bancaire vers le compte d'une personne intermédiaire locale. Ce dernier convertit la somme en XRP avant de l'envoyer à un compte appartenant à un deuxième intermédiaire situé aux États-Unis. L'intermédiaire n°2 n'a plus qu'à virer la somme équivalente en dollar des XRP sur le compte de "B" qui recevra donc l'argent en dollar. Le processus semble un peu long à expliquer, et pourtant en pratique, c'est bien plus rapide qu'on ne le croit. Et en plus, l'émetteur qui est ici "A" n'aura à payer comme frais de transfert que l'équivalent des frais d'un virement local.

Et c'est justement ce processus-là qui suscite l'intérêt des banques, dont plusieurs n'ont pas hésité à utiliser et à intégrer le RTXP dans leurs propres systèmes. La première banque à être tombée sous le charme de Ripple est la banque en ligne allemande Fidor Bank, suivie par quelques banques américaines. Puis, le protocole de Ripple a été adopté par d'autres institutions financières du monde entier, pour ne citer que la Commonwealth Bank of Australia et ceux qui ont été cités plus haut.

Le protocole Ripple permet d'échanger avec des ticks dans n'importe quel type de monnaie fiduciaire ou marchandise entre deux parties. Au cas où les parties expéditrice et réceptrice n'arrivent pas nouer une relation d'approbation directe, le réseau procède à la recherche de relations d'approbation indirectes entre ces parties par l'intermédiaire d'autres membres du réseau. Pour sécuriser la véracité des transactions sur le réseau, Ripple a développé un mécanisme de vérification de consensus dont la mise en œuvre revient à un réseau de serveurs indépendants qui se sont engagés dans l'analyse comparative constante des transactions dans la Blockchain.

Ripple, centralisé ou décentralisé ?

Le fait que le Ripple entretienne des relations avec plusieurs banques du monde soulève des doutes chez les amateurs de cryptomonnaies, notamment ceux qui possèdent des bitcoins. De plus, le Ripple ne repose pas réellement sur une blockchain, mais sur un réseau de serveurs indépendants alors que l'esprit initial des blockhains c'est la décentralisation et pas de tiers de confiance, comme celle du Bitcoin. Pour la blockchain XRP, le nombre de validateurs par transaction (autrement dit les « nœuds ») est restreint, et le processus de validation a une apparence « centralisée », qui s'oppose apparemment à l'esprit des blockchains en général. En outre, il n'y a pas de mineurs vu que tous les tokens ont déjà été créés et que la société détient plus de 20 milliards de jetons XRP (y compris la partie en escrow). Tout cela pousse certains à affirmer que le Ripple est une monnaie centralisée, ou du moins plus que la majorité des autres cryptomonnaies. D'autres vont même jusqu'à qualifier Ripple d' « anti-cryptomonnaie ».

A titre de précision, le système XRP n'est pas vraiment une blockchain à proprement parler comme pour Bitcoin mais un « ledger » ou cahier des comptes avec des « gateway ». Ce qui est sûr, c'est que Ripple n'est pas tout à fait une monnaie décentralisée, ni une monnaie entièrement centralisée, on pourrait plutôt la qualifier de cryptomonnaie « hybride ». Ainsi, d'une part on a une société possédant la majorité des tokens et de l'autre, elle essaie de donner la priorité à l'acquisition et l'intégration de nouveaux partenaires au sein du réseau RippleNet.

Ripple, la cryptomonnaie (XRP)

Parlons justement de Ripple en tant que cryptomonnaie. On rappelle que le XRP est la devise native qui alimente le réseau Ripple, et il existe 100 milliards d'exemplaires de la monnaie dont environ 40 milliards XRP sont actuellement en circulation. Le reste est gardé par les créateurs de Ripple (20 milliards XRP) et l'entreprise Ripple Labs. Le XRP est aujourd'hui troisième en matière de capitalisation boursière, juste derrière le Bitcoin et l'Ethereum avec un market cap de plus de 18 milliards.

Ripple est la 3ème cryptomonnaie dans le monde

Prix du Ripple

Comme le Bitcoin est divisible en Satoshi, le XRP est aussi divisible en petites fractions jusqu'à 6 décimales afin de faciliter la transaction de petites quantités de Ripple. La plus petite fraction de Ripple est appelée "goutte", et une goutte équivaut à 0,000001 XRP (1 XRP = 1 million de gouttes).

Le Ripple est arrivé sur le marché en août 2013 avec un prix de 0,005 dollar, et s'est à peu près stabilisé à ce prix-là jusqu'en avril 2017. Le prix du XRP a alors commencé son ascension, connaissant d'abord une petite fluctuation en mi-2017, avant de s'envoler au mois de décembre.

Le Ripple a même explosé jusqu'à atteindre un pic de 3,65 dollars en début janvier 2018, avant de finalement chuter, et revenir à 0,47 dollar au mois d'avril 2018. Cette ascension fulgurante de décembre 2017, suivie d'une descente vertigineuse, nous prouve une nouvelle fois à quel point les cryptomonnaies sont volatiles.

Comment miner des Ripple ?

Depuis la création du Bitcoin, nombreux sont ceux qui se sont lancés dans le minage de cryptomonnaie afin de générer des revenus passifs. A l'heure actuelle, miner du Bitcoin fait appel à de plus en plus d'énergie mais il existe des alternatives qui permettent d'opter pour du matériel moins coûteux. En outre, le minage en ligne est une des solutions présentées pour limiter les coûts. Il s'agit d'avoir recours à des sites spécialisés, dont certains permettent même de déterminer la rentabilité du minage des différentes cryptomonnaies.

Malheureusement, le XRP fait partie des tokens « préminés », c'est-à-dire qu'ils ne peuvent être minés par des personnes extérieures au protocole Ripple. C'est un token préminé, créé et injecté au sein de ce dernier directement par les développeurs de l'entreprise Ripple Labs, lesquels n'en généreront plus.   

Ainsi, on peut parler de minage par consensus car contrairement au Bitcoin, l'algorithme de Ripple ne requiert pas l'approbation de l'ensemble des nœuds du réseau. Chaque serveur dispose d'une UNL, une liste de nœuds unique. Les principaux nœuds  se concertent au sujet des opérations qu'il faut accepter et leur ordre de réalisation.

Certains partisans du Bitcoin avaient émis de vives critiques au sujet du préminage du Ripple car ils le considéraient comme un mode de création monétaire plus risqué que la Blockchain traditionnelle. Cependant, il est largement admis actuellement que Ripple est un réseau fiable et sécurisé.

Ainsi, comme il est impossible de miner du Ripple et donc de générer des revenus grâce à cette voie, il faut se tourner vers d'autres alternatives, comme l'achat tout simplement. Mais il est important de noter que le fonctionnement du XRP présente de nombreux avantages. En effet, pour éviter les méfaits des hackeurs, Ripple a mis en place un système de commission qui détruit une infime quantité de Ripple (aujourd'hui 0.00001 XRP) à chaque transaction émise.

Et comme la quantité de tokens mise en circulation est limitée à un maximum de 100 milliards, on va donc assister à une diminution du nombre total de XRP. Comme le XRP sera rare, sa valeur va s'en trouver augmentée, permettant à tous les investisseurs de tirer des profits au fil de la raréfaction de la monnaie.

De plus, même si le minage de Ripple est impossible, les crypto amateurs peuvent en obtenir de manière gratuite par le biais du système de faucets. Ce dernier est un site qui permet la réception d'une petite partie de crypto-monnaie. Ces sites se rémunèrent grâce au nombre de vues et de clics sur les captchas, ou les publicités. Pour recevoir des Ripple gratuitement, il faut donc y indiquer l'adresse de votre Ripple Wallet puis procéder à la validation du “captcha” afin de prouver que vous n'êtes pas un robot. Les faucets à Ripple sont encore peu nombreux, mais ceux qui veulent tenter leur chance peuvent aller sur ripplefaucet.info.

Comment acheter des Ripple ?

Si l'on ne peut pas miner des Ripples, n'importe qui peut par contre acheter des Ripples, et cela, en passant par les plateformes d'échange classiques. Bittrex, Kraken ou encore Binance sont les exchanges les plus utilisés par les amateurs crypto, et ces plateformes vous permettent en généralement d'ouvrir un portefeuille numérique pour pouvoir acheter, stocker et même trader des Ripple.

L'achat des Ripples même pour les particuliers est possible mais ils ne font pas partie du réseau dans le sens où ils ne sont pas validateurs. Afin d'atteindre son statut de monnaie universelle de compensation, le XRP a besoin d'avoir une liquidité maximale, meilleure encore que le dollar à terme, pour pouvoir la remplacer. En s'ouvrant au public, cette liquidité s'accentue. Cependant, pour les non professionnels, le Ripple n'a pas vraiment d'utilité intrinsèque vu qu'ils ne peuvent en utiliser sur le réseau, car pour le faire, il faut être validateur. Les particuliers peuvent donc acheter des Ripple mais cet achat serait motivé uniquement par l'aspect spéculatif.

Coinbase ne prend pas en compte Ripple

Ripple et Coinbase

On n'a pas cité exprès la plus célèbre des plateformes d'achat et de vente crypto, qui est Coinbase. Tout simplement parce que l'exchange Coinbase ne prend pas encore en charge le XRP, qui est pourtant troisième dans le classement des cryptomonnaies de CoinMarketCap (en matière de capitalisation boursière).

Cette histoire de non-intégration de Ripple sur Coinbase fait d'ailleurs le buzz sur la planète crypto, car beaucoup se demandent pourquoi une monnaie aussi prometteuse et qui a connu une fulgurante ascension en 2017 ne figure toujours pas parmi les BTC, ETH, LTC et BCH sur le célèbre exchange. Selon les observateurs, le problème vient toujours du fait que le Ripple ne soit pas entièrement décentralisé, ce qui serait un risque pour l'exchange américain. Et les dirigeants de Ripple auraient même fait des avances à ceux de Coinbase à plusieurs reprises, mais en vain. Ripple va-t-il un jour finir par être listé chez Coinbase ? Affaire à suivre…

Comment créer un compte Ripple ?

Pour investir dans le Ripple, il faut créer un wallet ou un portefeuille qui va permettre l'envoi, la réception, et la sécurisation de la cryptomonnaie. Il est en effet déconseillé de la conserver sur une plateforme d'échange car cette dernière peut être attaquée ou fermer le compte de ses utilisateurs de manière unilatérale. Parmi les plateformes de référence pour un compte Ripple, il y a celle que l'on appelle GateHub. Elle permet de procéder à la création d'un wallet Ripple, de gérer plusieurs portefeuilles, d'envoyer et recevoir des paiements ainsi que d'échanger les Ripple contre des devises ou d'autres cryptomonnaies. Les cryptos amateurs qui ne désirent pas utiliser GateHub pour créer et gérer un compte Ripple peuvent se tourner vers d'autres alternatives comme Tide et Rippex.

Création d’un portefeuille Ripple sur GateHub

La première étape est d'accéder à la plateforme GateHub puis d'y créer un compte. Il faut confirmer la création du compte puis à cette étape du processus, vous allez recevoir une "clé de récupération" qui va permettre la récupération des fonds en cas d'oubli du mot de passe. Il est vivement conseillé de la télécharger et de la transférer sur un support hors-ligne comme une clé USB ou sur une simple feuille de papier.

La deuxième étape consiste à faire vérifier le compte GateHub en se connectant à l'aide d'un e-mail et un mot de passe. Il faut préciser votre statut (particulier ou professionnel) puis vous soumettre à 4 étapes de vérification (numéro de téléphone, nom d'utilisateur, photo de profil/avatar, et les informations personnelles.)

C'est au cours de la troisième étape qu'il faut connecter votre compte GateHub au "Gateway Ripple". Un message va apparaître sur l'interface de la plateforme et il faudra à nouveau renseigner votre mot de passe puis sélectionner "Ripple (XRP)" et confirmer. Un message vous informant que GateHub va vérifier votre compte devrait encore apparaître à cette étape. A partir de là, une attente de 30 minutes à quelques heures est requise avant que vous puissiez utiliser votre Wallet Ripple.

Sécuriser votre compte Ripple

Pour que votre compte Ripple soit bien sécurisé, il est fortement recommandé de mettre en place l'authentification à deux facteurs.

A chaque connexion sur la plateforme GateHub via votre compte, il faut alors scanner un QRCode par le biais de votre Smartphone. Cela va permettre d'obtenir un code de vérification pour accéder à votre portefeuille Ripple. Cela peut aussi se faire en vous rendant dans le menu « Settings », « Security » et « Step Verification ». De là, vous allez avoir une clé d'authentification qui est essentielle car elle vous permet l'accès à vos fonds même si vous perdez votre téléphone. Il faudra enregistrer ce code sur un support comme une clé USB par exemple, afin de ne pas l'égarer.

Scannez le QR code avec une application d'authentification, comme par exemple Google Authenticator. Vous obtiendrez un code de sécurité à 6 chiffres, que vous n'avez plus qu'à taper dans la cellule.

Comment utiliser le wallet Ripple de GateHub ?

La prise en main d'un wallet Ripple sur la plateforme GateHub est assez simple et intuitive même si la plateforme est anglophone. Pour envoyer et recevoir des XRP, il suffit de cliquer sur Wallet, puis sur « Send Payment ». Il faut savoir que que GateHub informe du coût de la transaction qui sera prélevé par le réseau Ripple. Un clic sur « Deposite/Receive »  vous permet d'obtenir l'adresse à utiliser pour la réception des Ripple sur votre compte.

A noter qu'il faut impérativement envoyer au moins 20 XRP sur votre compte afin de pouvoir l'utiliser.

Pour l'échange de vos XRP contre d'autres monnaies, il suffit d'accéder à l'option « Trade», et ainsi obtenir d'autres crypto-monnaies comme l'Ether ou le Bitcoin avec votre solde de Ripple. Vous pourrez également obtenir des devises (EUR, USD…).

Les avantages de Ripple

Le Ripple présente plusieurs avantages qui lui font gagner du terrain par rapport à ses rivaux, dont principalement le Bitcoin. Si ce dernier est souvent critiqué pour sa lenteur au niveau de la confirmation des transactions, le Ripple lui est au contraire apprécié pour sa rapidité. La validation des transactions en XRP est en effet extrêmement rapide, ce qui permet au réseau de prendre en charge aux environs de 1 500 transactions par seconde.

Par ailleurs, les frais de transaction sont beaucoup moins chers chez Ripple, un domaine connu comme étant l'autre faiblesse de Bitcoin dont le coût élevé des transactions fait jaser plus d'un.

Mais le véritable avantage de Ripple réside au niveau des virements transfrontaliers. Car comme on l'a expliqué ci-dessus, le RTXP de Ripple est taillé pour les transferts d'argents internationaux qui, grâce à ce protocole, deviennent moins chers et plus sécurisés. Chacun peut faire un virement d'une devise à l'autre (que ce soit fiduciaire ou numérique), et les frais sont les équivalents à ceux d'un virement local.

En outre, le Ripple est une cryptomonnaie moins énergivore. Puisque le XRP ne peut pas être miné, il n'engendre donc pas d'énorme dépense en énergie pour le minage comme avec le Bitcoin.

En outre, il faut savoir que le cours du Ripple a connu une très forte augmentation en 2017 : +36000% contre +9162% pour l'Ethereum et +1318% pour le Bitcoin. Ainsi, en termes de capitalisation boursière, le Ripple a coiffé les deux géants au poteau en janvier 2018 en atteignant 220 milliards de dollars (contre respectivement 189 963 milliards et 100 662 milliards pour Bitcoin et Ethereum).  

Pour ce qui est du coût, le Ripple est beaucoup moins cher à l'achat par rapport au Bitcoin. Au mois de mars 2018, 1 XRP vaut 0,686 dollar alors que 1 BTC équivalait à 8617,40 dollars à la même date.

Enfin, par rapport aux autres cryptomonnaies, le Ripple est beaucoup moins volatil, ce qui est un avantage de taille. Cette faible volatilité est due au fait que la société possède 2/3 de sa monnaie et que l'achat massif par les investisseurs s'en trouve considérablement limité.

Les inconvénients de Ripple

Pour ce qui est des inconvénients du Ripple, il n'y en a certes pas beaucoup, mais le plus important reste le problème de la "centralisation". En effet, la majorité des XRP sont gardés par les créateurs et les développeurs de la monnaie, ce qui n'est pas une bonne chose aux yeux de la communauté crypto.

L'autre inconvénient majeur du Ripple est que le minage est impossible, étant donné que tous les XRP sont pré-minés.

Timeline Ripple

  • 2004
    • Création du protocole de paiement Ripplepay par Ryan Fugger, prédécesseur de Ripple
  • 2012
    • Fondation de la société OpenCoin
    • Début du développement du protocole RTXP (Ripple Transaction Protocol)
  • 2013
    • Changement de nom : OpenCoin devient Ripple Labs
    • Lancement du XRP au prix de 0,005 dollar le 4 août 2013
  • 2014
    • Fidor Bank (Munich, Allemagne) devient la première banque à utiliser le protocole Ripple
    • Des banques américaines comme Cross River (New Jersey) et CBW (Kansas) ont aussi annoncé adopter le protocole de Ripple cette année-là.
  • 2015
    • Ouverture de bureaux Ripple à Sydney (Australie)
    • Commonwealth Bank of Australia annonce l'utilisation de Ripple pour les transferts interbancaires
  • 2016
    • Ouverture de bureaux européens Ripple à Londres et au Luxembourg
    • Lancement du groupe interbancaire de Ripple, le GPSG (Global Payments Steering Group), composé de célèbres banques comme Bank of America Merrill Lynch, Mitsubishi UFJ Financial Group ou encore Royal Bank of Canada.
  • 2017
    • Ajout de nouvelles fonctionnalités chez Ripple, dont Escrow et Payment Channels
    • Kraken annonce l'introduction de quatre couples d'échange pour le Ripple : XRP/EUR, XRP/USD, XRP/JPY et XRP/CAD.
  • 2018
    • Le XRP atteint un prix record de 3,65 dollars le 4 janvier 2018 (selon CoinMarkepCap)
    • Le XRP a progressé de 7.410 % depuis le 1er janvier 2017

    • Mise en place de deux nouvelles fonctionnalités entiercement et canaux de paiement, qui augmentent l'évolutivité et les performances de RCL.

Les cours en temps réel
4 864,66 € (-0,66%)
150,93 € (-2,06%)
0,44 € (-1,72%)
290,98 € (-2,79%)
3,94 € (-1,75%)
0,21 € (-2,35%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues