BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Mining : GMO mine 568 Bitcoins en juillet et abandonne le Bitcoin Cash

Article publié le 27 août 2018

Si GMO minait jusqu'ici en parallèle du Bitcoin et Bitcoin Cash, le géant japonais a décidé de consacrer toute sa puissance de minage uniquement sur la plus importante des cryptomonnaies.

GMO mining : 568 BTC contre 0 BCH

L'industrie du minage crypto est certes dominée par Bitmain qui possède d'immenses centres miniers à travers le monde, mais d'autres entreprises essaient tant bien que mal à bousculer la suprématie du géant chinois. Parmi cela, on retrouve GMO Internet qui a aussi décidé de s'attaquer à l'exploitation minière depuis quelques mois déjà, avec deux cryptomonnaies comme cibles, Bitcoin et Bitcoin Cash.

Le géant de l'internet a justement rédigé son rapport de minage de ces derniers mois, de décembre 2017 jusqu'à juillet 2018. Et ce fameux rapport dévoilé sur Twitter par l'investisseur Trace Meyer nous montre que le mois de juillet 2018 est jusqu'à présent la période la plus prolifique pour GMO en matière de Bitcoin Mining, puisqu'ils ont pu récolter 568 BTC ce mois-là.

Contrairement à cela, la firme japonaise n'a réussi à générer aucun bloc Bitcoin Cash, c'est-à-dire qu'ils n'ont donc gagné aucune récompense en BCH en tant que mineur.

En comparant le résultat de juillet à celui de décembre 2017, où GMO a obtenu 21 BTC seulement contre 213 BCH, la société semble donc avoir totalement abandonné le minage de Bitcoin Cash en réservant tous ses "hashrates" dans la cryptomonnaie phare.

Mining GMO mine 568 Bitcoins en juillet et abandonne le Bitcoin Cash

Concurrence rude dans la vente d'appareils miniers

Mais pourquoi ce choix de ne plus miner du Bitcoin Cash ? Est-ce dû au fait que le prix de l'altcoin n'arrive plus à se redresser depuis un bon moment déjà ? On l'ignore, mais certains observateurs avancent comme cause de cet abandon les problèmes liés aux altcoins comme la vulnérabilité de leurs réseaux face aux attaques.

Quoi qu'il en soit, GMO se concentre donc exclusivement au minage Bitcoin, d'autant plus qu'ils ont décidé de concevoir deux foudres de guerre, les ASICs B2 et B3. Embarquant des puces next-gen à 7nm, ces machines de minage en précommande depuis quelque temps pour une livraison en novembre viendront concurrencer les célèbres Antminer de Bitmain.

Malheureusement pour le géant japonais, ils devront aussi faire face à un autre concurrent, leur compatriote Triple-1 Ltd. Cette entreprise japonaise basée à Fukuoka prépare en effet également des appareils de minage Bitcoin embarquant des puces 7nm et qui seront lancés en… novembre, comme par hasard. Même si Triple-1 n'a pas encore la popularité des deux autres, la concurrence s'annonce tout de même rude en cette fin d'année dans le secteur de la vente d'ASIC Miner.

Les cours en temps réel
2 910,51 € (+0,45%)
75,43 € (-0,07%)
0,26 € (-0,11%)
74,72 € (-1,89%)
1,65 € (+1,23%)
0,09 € (-0,44%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues