BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Bitcoin ETF : les Winklevoss essuient un 2e refus de la part de la SEC

Article publié le 30 juil. 2018

Souhaitant toujours proposer des produits dérivés du Bitcoin, les Winklevoss sont stoppés dans leur élan par la SEC qui a rejeté leur demande de lancement d'ETF lié à cryptomonnaie phare.

Toujours pas de Bitcoin ETF pour les Winklevoss

Les frères Winklevoss ont depuis longtemps voulu lancer des fonds négociés en bourse Bitcoin (ou en anglais Exchange Traded Fund, ETF), mais n'ont jamais jusqu'ici obtenu gain de cause auprès de la Security Exchange Commission. Les célèbres businessmen ont essuyé un premier refus en mars 2017, avec comme raison la non-réglementation du marché crypto selon le gendarme américain.

N'ayant pas baissé les bras pour autant, Tyler et Cameron ont fait appel auprès de la SEC via une pétition, demandant à l'agence de reconsidérer leur décision, et de leur accorder enfin la permission de commercialiser des Bitcoin ETF.

Mais malheureusement pour les Winklevoss, le régulateur américain a une nouvelle fois rejeté leur demande et l'a cette fois-ci fait savoir dans un communiqué publié le 26 juillet dernier. La SEC rejette entre autres l'hypothèse avancée par les deux frères stipulant que les "cryptomonnaies sont uniquement résistantes aux manipulations". La commission se dit par ailleurs préoccupée par le fait qu'une grande partie des opérations en Bitcoin se font en dehors des États-Unis et sont gérées par des exchanges non réglementés.

Bitcoin ETF les Winklevoss essuient un 2e refus de la part de la SEC

Une décision controversée

En rejetant ainsi la pétition des frères Winklevoss, la SEC reste donc ainsi inflexible pour le moment, anéantissant tout espoir de voir le tout premier Bitcoin ETF arriver sur le marché. Le gendarme financier, qui se montre de plus en plus intransigeant ces derniers temps, n'a d'ailleurs approuvé aucune des demandes déposées par d'autres entreprises qui souhaitent également lancer des FNB.

Ce que l'on sait d'après plusieurs sources, c'est qu'en plus d'être incomprise par les acteurs du marché crypto, cette décision de la SEC ne fait pas l'unanimité au sein même de l'agence, à l'instar de la commissaire Hester M. Peirce qui a affiché publiquement son désaccord. Pour elle, les dirigeants de la SEC ont commis une "erreur" en refusant ainsi la demande des Winklevoss. Celle qui est arrivée à ce poste en janvier 2018 est même allée jusqu'à accuser l'agence d'avoir dépassé son pouvoir qui, pour elle, est limité à la régulation du marché des valeurs mobilières (Securities market).

Pour Mme Hester M. Peirce, la SEC est en train de nuire aux investisseurs au lieu de les protéger, freinant en même temps la croissance des Bitcoins et consorts en tant qu'"actif institutionnalisé".

Quoi qu'il en soit, le rejet des FNB des fondateurs de Gemini Exchange par la SEC a comme attendu eu un impact négatif sur le marché le weekend dernier, où le prix du BTC a rechuté sous la barre des 8 000 dollars (avant de remonter peu de temps après).

Les cours en temps réel
11 635,45 € (+5,07%)
343,72 € (+3,19%)
0,21 € (+1,38%)
224,29 € (+1,87%)
2,26 € (+1,3%)
0,07 € (+0,74%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues