BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Bitifinex : le Petro de Maduro se fait déjà éjecter de la plateforme

Article publié le 29 mars 2018

S'il y a un altcoin qui fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours, c'est bien le Petro. La fameuse crypto-nationale du Venezuela est en train de vivre un début difficile en se faisant déjà éjecter d'une plateforme populaire.

Bitfinex : "Petro, OUT !"

Alors qu'elle vient à peine d'être lancée, la cryptomonnaie nationale du Venezuela, Petro, ne cesse de faire polémique. On a par exemple récemment appris que la devise n'a pas réellement réussi à récolter un financement de 5 milliards de dollars comme l'affirme son créateur, le président Nicolas Maduro. Certaines sources accusent même ce dernier d'avoir falsifié les informations.

Quelques jours plus tard, le très polémique PTR doit déjà faire face à un nouveau coup dur, son éviction d'une plateforme d'échange en cryptomonnaies, et non des moindres. Bitfinex, l'un des plus grands exchanges du moment a en effet décidé de supprimer définitivement le Petro de sa plateforme, et l'a annoncé lui-même via un communiqué officiel.

On peut ainsi lire dans ce communiqué :

"Nous considérons que le PTR a une utilité limitée. En outre, il pourrait être interprété comme une tentative de contourner les sanctions légitimes contre [le gouvernement du Venezuela]."

Cette décision inattendue fait suite à la récente interdiction décrétée par les États-Unis, empêchant les citoyens de réaliser des opérations économiques avec une entité vénézuélienne, que ce soit le gouvernement, la Banque centrale ou encore la société pétrolière publique. Ce décret s'accompagne bien évidemment d'une interdiction d'achat de la monnaie de Maduro.

le Petro se fait éjecter de Bitifinex

Le Petro, complètement banni

Bitfinex explique également dans son communiqué :

"À la lumière des sanctions américaines et des autres risques de sanctions claires liées à ces produits, Bitfinex ne listera ni ne traitera le PTR ou d'autres tokens similaires. Cette restriction s'étend à tous les clients de la plateforme, y compris les personnes des États-Unis, et à toutes les activités sur Bitfinex, y compris les dépôts, le financement, la négociation et les retraits."

Même les employés de la société hongkongaise n'ont plus le droit d'investir et de trader la crypto-nationale vénézuélienne. On peut lire sur cela :

"Tous les contractants et employés de Bitfinex, où qu'ils se trouvent, sont interdits d'effectuer des transactions sur le PTR, avec effet immédiat."

Bitfinex se montre ainsi ferme dans sa décision, au grand dam de ceux qui sont déjà détenteurs du fameux Petro, qui devront désormais trader sur un autre site.       

En étant ainsi banni de l'un des plus grands exchanges crypto, le Petro se fait ainsi couper les ailes alors qu'il commence à peine de se développer. Reste à savoir comment réagira le président Maduro face à cela, lui qui avait fièrement annoncé à la télévision il y a quelques jours le déploiement de sa chère crypto à l'étranger.

Les cours en temps réel
8 707,78 € (+0,72%)
192,53 € (+2,15%)
0,28 € (+1,48%)
262,91 € (+0,94%)
3,48 € (+1,69%)
0,08 € (+9,45%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues