BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Ethereum mining : Vitalik Buterin dit non à la guerre anti-ASICs

Article publié le 12 avr. 2018

Les discussions se poursuivent au sein de la communauté Ethereum quant au lancement ou non d'un hard fork pour combattre les ASICs. Vitalik Buterin, l'un des développeurs principaux vient de donner son avis sur le sujet.

Le hard fork, toujours à l'ordre du jour

L'histoire a commencé lorsque des rumeurs ont circulé quant à la création par Bitmain d'un ASIC spécialement conçu dans le minage d'Ethereum. Cela a alors provoqué un remue-ménage au sein de la communauté propre à l'altcoin, considérant une telle machine comme une menace pour la décentralisation du minage d'Ether.

Toute cette agitation s'est même amplifiée suite à l'arrivée récente du très redouté Antminer E3 sur le marché. De son côté, le premier ASIC Ethereum a rapidement séduit les mineurs avec la puissance qu'elle a sous le capot (un hashrate équivalent à six GPU RX 580, rien que ça !), de quoi booster encore plus l'inquiétude des développeurs d'ETH.

Certains d'entre eux prévoient alors d'entrer en guerre contre ce "monstre" de minage, en proposant comme solution à la communauté un hard fork du réseau Ethereum afin de rendre l'Antminer E3 inefficace. Une réunion des développeurs a même été organisée vendredi dernier pour discuter sur ce sujet, et particulièrement la proposition d'amélioration EIP 958 émanant du développeur Piper Merriam.

Cette proposition axée sur une modification radicale du réseau a été acceptée par la majorité des membres de la communauté sur GitHub, dont 1.082 membres sont "pour" et 46 seulement sont "contre".

Vitalik Buterin dit non à la guerre anti-ASICs

Mais Buterin s'y oppose !

Parmi ceux qui ne sont pas d'accord avec cet éventuel hard fork d'Ethereum, on retrouve un développeur et non des moindres, Vitalik Buterin. Le co-fondateur d'Ethereum en personne a donné son avis quant à l'EIP 958, en avouant ne pas être d'accord avec cette idée de "bifurquer" le réseau ni une autre alternative du genre.

"Mettre tout le monde à jour est susceptible d'être assez chaotique et de nuire à des choses plus importantes. Donc, à ce stade, je penche personnellement de manière significative vers aucune action."

Pour Buterin, et une poignée de développeurs derrière lui, il n'est donc pas nécessaire de s'attaquer à l'ASIC de Bitmain et aux autres qui vont sûrement arriver.

Il a ajouté dans sa déclaration :

"Dans le pire des cas, Bitmain contrôle une très grande partie du réseau Ethereum pendant un certain temps… Ce n'est pas Bitcoin, n'est-ce pas? Les mineurs ne sont pas en contrôle ici. S'il arrive un jour où ils ont un hashpower majoritaire et essaye de l'utiliser pour faire le mal, alors cela accélérera simplement le développement de Casper."

Pour rappel, les développeurs travaillent actuellement sur une nouvelle version du protocole d'Ethereum baptisée Casper qui fera passer le mécanisme de consensus du réseau du PoW au PoS.

On sait maintenant la position de Vitalik Buterin, mais reste à savoir si la communauté va accepter de suivre la figure emblématique d'Ethereum et de voter contre la guerre aux ASICs. Affaire à suivre…

Les cours en temps réel
11 577,90 € (+4,55%)
343,15 € (+3,01%)
0,21 € (+1,14%)
224,36 € (+1,9%)
2,26 € (+1,17%)
0,07 € (+0,49%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues