BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

La NASA veut piloter ses vaisseaux spatiaux via la blockchain Ethereum

Article publié le 19 avr. 2018

On en parle depuis quelques mois déjà, mais c'est désormais confirmé, la NASA se lance bel et bien dans un projet blockchain pour l'exploration de l'espace.

La NASA adopte la blockchain

Comme on le répète à chaque fois, la blockchain est une technologie fascinante et puissante qui suscite l'intérêt du monde entier. La preuve, même l'agence spatiale la plus connue au monde, la NASA, n'échappe pas au charme de la blockchain. Des rumeurs sont apparues au début de cette année 2018 quant à une éventuelle utilisation de la technologie sous-jacente des cryptomonnaies par l'agence américaine, et cela vient de se confirmer.

En effet, la NASA finance bel et bien un projet de recherche axé sur la blockchain et plus précisément celle d'Ethereum. Le projet intitulé "Resilient Networking and Computing Paradigm" se portera sur l'utilisation des fameux smart contracts d'Ethereum pour améliorer, ou plutôt automatiser, le système de manœuvre des appareils spatiaux de l'agence. Visant à limiter les problèmes liés aux débris spatiaux, le projet blockchain de la NASA est dirigé par le professeur adjoint de génie électrique et informatique à l'Université d'Akron, Dr Jin Wei Kocsis.

La NASA veut piloter ses vaisseaux spatiaux via la blockchain Ethereum

Les smart contrats pour diriger les navettes

Le Dr Jin Wei Kocsis et son équipe ont donc été choisis par la NASA pour mener à bien les recherches durant les trois prochaines années, et ils ont pour cela hérité d'un financement de 330 000 dollars. Durant ces trois ans, ils seront amenés à travailler sur l'intégration des contrats intelligents dans le système de navigation des engins spatiaux de la NASA afin que ces derniers puissent éviter les collisions avec des débris dans l'espace, et cela, sans l'intervention des ingénieurs depuis la terre.

Le Dr Kocsis a d'ailleurs expliqué à ce propos qu'une infrastructure informatique et décentralisée sera développée à partir de la chaîne de blocs Ethereum et tout ce qui tourne au tour, comme les protocoles de consensus. Selon lui, l'architecture décentralisée, une fois opérationnelle, permettra aux vaisseaux de collecter automatiquement des données de trajectoires, libérant ainsi les scientifiques initialement affectés à cette tâche.

Malgré les explications du premier responsable du Resilient Networking and Computing Paradigm, on ignore encore les détails concernant la blockchain en question, par exemple si elle sera de nature publique ou privée.

Quoi qu'il en soit, le directeur du programme de communications avancées de la NASA, Thomas Kacpura, est ravi d'avoir pu entamer ce grand projet de recherche qui, selon lui, est un grand pas vers la création de "réseaux spatiaux next-gen".

Les cours en temps réel
7 045,99 € (-0,07%)
219,28 € (-0,29%)
0,34 € (-0,44%)
363,86 € (+0,37%)
5,41 € (+0,37%)
0,11 € (+0%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues