BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Liechtenstein, blockchain, cryptos : le Premier ministre fait le point

Article publié le 27 juin 2018

Alors que certains pays tentent de stopper l'expansion des cryptomonnaies à cause des risques associés, le Liechtenstein lui semble croire au futur des devises numériques et de la blockchain d'après son premier ministre.

Un projet de loi sur la blockchain en préparation

Le Liechtenstein fait partie de ces pays où les cryptomonnaies, et particulièrement le Bitcoin, commencent de plus en plus à prendre du terrain. Cela a été prouvé en début d'année lorsqu'une banque basée au sein de la principauté alémanique, Bank Frick, a décidé d'offrir à ses clients la possibilité d'acheter directement des devises numériques sans passer par un exchange.

Mais qu'en est-il de la régulation des cryptomonnaies et de tout ce qui les entoure ? Y a-t-il un cadre réglementaire déjà en place? Eh bien, le Premier ministre du Liechtenstein, Adrian Hasler, vient justement d'évoquer le sujet en parlant surtout de la blockchain.

Pour M. Hasler, la technologie sous-jacente des cryptomonnaies est devenue très importante, impactant de nombreux domaines, ce qui oblige le gouvernement à établir des règles à suivre par les entreprises utilisant la chaine des blocs. Le projet de loi qui portera vraisemblablement le nom de "Blockchain Act" visera, selon le Premier ministre, à apporter plus de sécurité pour ceux qui investissent dans l'industrie de la blockchain.

Le Premier ministre du Liechtenstein fait le point sur la blockchain et les cryptomonnaies

Adrian Hasler : "banques et cryptos sont complémentaires"

Le Premier ministre a par la suite évoqué le cas des cryptomonnaies tout en les associant à leur technologie sous-jacente. D'après M. Hasler, Bitcoin et consorts ne représentent qu'une petite partie des nombreuses possibilités offertes par la blockchain en termes d'utilisation, mais qu'elles gagneront en importance au fil du temps et particulièrement les monnaies stables qui sont liées à des monnaies fiduciaires.

En parlant justement de fiat, Adrian Hasler a avoué que le système bancaire traditionnel et les cryptomonnaies ne sont pas pour autant contradictoires, contrairement à ce que pensent certaines institutions financières. Pour lui, les Bitcoin & Co sont plutôt complémentaires aux banques au lieu de remplacer les monnaies classiques, faisant sans doute allusion à l'initiative de Bank Frick.

À la fin, il a parlé de la situation des ICOs au Liechtenstein en expliquant que le pays offre certes un environnement favorable aux levées de fonds crypto, mais que cela ne veut pas pour autant dire que les précédentes ICOs ne se sont pas conformées à la loi du marché.

Les cours en temps réel
23 650,34 € (+3,76%)
1 737,88 € (+3,92%)
0,37 € (+2,3%)
144,61 € (+4,41%)
1,25 € (+3,54%)
0,13 € (+4,33%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues