BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Piratage de BitGrail : "fermeture immédiate" après un acte du tribunal

Article publié le 7 mai 2018

Les plateformes d'échange crypto deviennent de plus en plus les cibles potentiels des hackers, et cela s'est prouvé notamment avec le piratage de Coincheck, suivi de celui de BitGrail. Cette dernière affaire est d'ailleurs loin d'être terminée, la plateforme étant suspendue par le tribunal italien après une brève réouverture.

BitGrail hacké, les échanges suspendus

Quelques jours après Coincheck en janvier dernier, la bourse italienne BitGrail était à son tour victime de piratage. Conséquence de cela, 17 millions de tokens Nano (XRB) ont disparu, soit environ de 140 millions de dollars (selon le cours du 04.05.18).

Mais cette affaire a rapidement fait polémique, car beaucoup soupçonne le piratage d'être tout simplement un coup monté de la part des responsables de la plateforme. Ainsi les avis sont divisés sur le sujet : certains associent le piratage à une faille de sécurité de la plateforme, tandis que d'autres, notamment la communauté Nano, pensent que BitGrail était déjà insolvable avant le mois de février. Les développeurs de l'altcoin accusent l'équipe de la plateforme d'avoir inventé tout cela afin de masquer leur incapacité à payer leurs dettes.

Alors Hack ou Scam? On l'ignore toujours, mais l'exchange lui a dû fermer ses portes juste après, au grand dam de ses utilisateurs, surtout ceux qui ont perdu leurs fonds dans cette affaire.

Fermeture immédiate suite au Piratage de BitGrail

Brève réouverture, puis ré-fermeture

Après quelques semaines d'inactivité, BitGrail a décidé de rouvrir sa plateforme le 2 mai dernier pour toutes les cryptomonnaies sauf le XRB, en annonçant la nouvelle via Twitter. Malheureusement, cette réouverture n'était que de courte durée puisque l'exchange a de nouveau été obligé de suspendre les échanges 3 heures plus tard, et ce jusqu'à nouvel ordre.

Après avoir tweeté sa ré-fermeture, l'équipe BitGrail emmené par Francesco "The Bomber" Firano a tenu à s'expliquer en postant une déclaration sur leur site officiel. Dans cette déclaration, ils affirment avoir été informés d'un acte du tribunal de Florence portant sur la "fermeture à effet immédiat" de la plateforme. Selon eux, cet acte fait suite à la demande de suspension faite par un client par l'intermédiaire du cabinet d'avocats BonelliErede.

Les responsables de l'exchange ont par ailleurs avoué leur mécontentement face à cette décision du tribunal, avant d'ajouter qu'ils étaient cependant obligés de la respecter et de respecter ainsi la loi.

Désormais, la seule chose que l'équipe de BitGrail puisse faire en ce moment est donc d'attendre une nouvelle décision du tribunal qui est prévue pour le 16 mai prochain. Affaire à suivre…

Les cours en temps réel
8 545,10 € (-3,69%)
228,19 € (-6,91%)
0,23 € (-6,57%)
321,78 € (-7,89%)
3,74 € (-1,96%)
0,06 € (-7,56%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues