BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

UE : adoption de règles pour rendre les "bitcoineurs" moins anonymes

Article publié le 19 mai 2018

Pendant que plusieurs pays s'activent pour réguler le Bitcoin et consorts, l'Union Européenne décide de son côté de prendre des mesures pour "désanonymiser" les utilisateurs crypto.

L'Union Européenne contre l'anonymat

Lors d'une transaction en cryptomonnaie, l'identité de l'émetteur et celle du destinataire ne sont pas révélées publiquement sur la blockchain où ils sont plutôt représentés par des chaînes de caractère (adresses). C'est justement "à cause" de leur nature anonyme que Bitcoin et consorts sont souvent utilisés dans des actes criminels comme le blanchiment d'argent voire le terrorisme.

L'Union Européenne décide alors de se mobiliser afin de limiter l'utilisation de ces monnaies anonymes à des fins criminelles. Pour ce faire, le conseil de l'UE vient d'adopter de nouvelles règles visant à réduire l'anonymat des utilisateurs de Bitcoin et autres cryptomonnaies, des mesures qui seront surtout appliquées au niveau des plateformes d'échange.

La nouvelle directive visant ainsi à prévenir le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme a été adoptée haut la main lors de la dernière réunion de l'UE, faisant notamment suite à un accord signé avec le Parlement européen il y a cinq mois de cela.

De son côté, la Banque centrale européenne (BCE) basée à Francfort propose que l'on sépare les opérations crypto des activités financières traditionnelles afin de réduire encore plus les risques.

Adoption de règles pour rendre les bitcoineurs moins anonymes en Europe

Conséquence au niveau des exchanges

Les nouvelles règles de l'Union Européenne par rapport aux cryptomonnaies ne traitent certes pas directement la question d'anonymat, mais elles obligent les opérateurs crypto dont les exchanges à identifier et à surveiller les activités suspectes sur leurs plateformes respectives.

Chaque pays membre de l'UE doit d'ailleurs prendre en compte la nouvelle directive et l'agencer avec son propre cadre réglementaire, et cela doit se faire dans les 18 prochains mois. Ensuite, c'est au tour des régulateurs financiers de chaque pays de surveiller les exchanges quant à l'application ou non des mesures contre le blanchiment d'argent.

Ainsi, les exchanges pourront être amenés à exiger à ses utilisateurs de fournir plus d'informations d'identification que d'habitude, surtout ceux qui effectuent d'énormes opérations en termes de volume. Quelques plateformes semblent d'ailleurs avoir anticipé la directive en adoptant des mesures similaires en ce mois de mai, à l'instar de l'exchange finlandais Localbitcoins qui a avoué avoir fait les changements par rapport à la nouvelle directive de l'Union Européenne.

Reste à savoir si cette décision de l'Union Européenne aura ou non un impact sur le marché global des cryptomonnaies qui est en tendance baissière depuis un petit moment déjà.

Les cours en temps réel
7 219,26 € (-1,74%)
226,39 € (-3,46%)
0,36 € (-3,09%)
371,23 € (-0,91%)
5,69 € (-2,23%)
0,12 € (-4,11%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues