BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Zoug (Suisse) : "Succès" pour le premier vote municipal via blockchain

Article publié le 4 juil. 2018

La fameuse "Crypto Valley" Zoug avait annoncé son intention de tester le vote par blockchain. Eh bien, la ville pro-blockchain a tenu sa promesse avec des résultats positifs à la clé.

Le vote blockchain a bien eu lieu !

S'il y a bien une ville qui fait un maximum d'effort pour promouvoir et adopter les cryptomonnaies ainsi que la blockchain, c'est bien la ville suisse de Zoug. Baptisée "Crypto Valley", cette ville de 26 000 habitants située au nord-ouest du lac du même nom est même le centre de plusieurs tests sur la technologie sous-jacente des cryptomonnaies, dont un système de vote électronique décentralisé.

Comme prévu, le fameux vote municipal via blockchain s'est déroulé la semaine dernière entre le 25 juin et le 1er juillet, et les responsables de la ville viennent de donner le résultat de ce test grandeur nature. Le responsable de la communication de Zoug, Dieter Müller, a affirmé à la presse que ce tout premier vote blockchain en Suisse a été un "succès", une déclaration relayée par le site d'information local Swissinfo.

Sachant que le vote était non contraignant, ceux ne sont toutefois pas tous les 240 citoyens qui ont accès au système de vote en ligne qui ont décidé de passer à l'urne "électronique", mais seulement 72 d'entre eux.

Succès pour le premier vote municipal via blockchain à Zoug en Suisse

Les organisateurs satisfaits et optimistes pour le futur

Les participants devaient voter sur deux questions municipales mineures, ainsi que sur une proposition d'utilisation de la blockchain pour les futurs votes référendaires du pays.

Malgré le faible taux de participation, qui aurait pu être plus élevé que cela selon M. Müller, la plateforme de vote développée par la société locale de logiciel Luxoft a donc obtenu le résultat escompté. Seulement trois personnes auraient été pessimistes quant à utiliser cette technique de vote numérique dans le futur, un système qu'ils trouvent "compliqué".

Les détails techniques seront évalués durant les prochains mois selon les responsables, concernant principalement quelques points importants comme la confidentialité.

La société suisse à l'origine de ce système de vote révolutionnaire a d'ailleurs révélé par l'intermédiaire de son directeur de la technologie Vasily Suvorov que leur création ne devrait désormais pas appartenir à une seule entreprise. Le représentant de Luxoft a révélé leur intention de rendre la plateforme de vote Open Source, afin que d'autres villes, voire des gouvernements, puissent en profiter.

A noter que d'autres pays ont également déjà essayé le vote décentralisé, pour ne citer que l'État de Virginie-Occidentale aux Etats-Unis.

Les cours en temps réel
2 911,01 € (+0,47%)
75,49 € (+0,01%)
0,26 € (-0,11%)
75,06 € (-1,44%)
1,65 € (+1,23%)
0,09 € (+0%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues