BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

"Ripple n'est pas une cryptomonnaie" : un expert se lâche sur le XRP

Article publié le 23 juil. 2018

Alors qu'il est ces derniers temps bombardé de critiques à cause de son statut encore flou (titre ou pas titre), le Ripple est de nouveau envoyé sous les feux des projecteurs cette fois-ci par un expert.

Castella : "Ripple est un fiat numérique"

Ripple fait bien partie des cryptomonnaies étant donné qu'il figure dans les diverses listes et classements crypto que l'on retrouve sur des sites spécialisés comme CoinMarketCap par exemple. Le XRP figure même à la 3e place chez ce dernier en termes de capitalisation boursière, juste derrière le Bitcoin et l'Ethereum. Pourtant, l'altcoin est souvent jugé "différent", et certains experts n'hésitent d'ailleurs pas à l'écarter des deux géants, voire des autres cryptomonnaies.

C'est justement le cas du PDG d'Elpis Investments, Anatoly Castella, qui n'a pas hésité à son tour à pointer du doigt le Ripple. Lors d'une interview accordée à Express.co.uk, le patron de la société de gestion de portefeuille est même allé jusqu'à dire que "le XRP n'est pas vraiment une cryptomonnaie", avant d'expliqué que le token ne répondait tout simplement pas à la plus pure interprétation des Bitcoin, Ethereum et autres cryptos.

Pour M. Castella, le XRP ressemble plutôt à un "fiat numérique" et que le Ripple que semble être une "plateforme fintech" combinant les monnaies fiduciaires et les cryptomonnaies blockchain.

Ripple n'est pas une cryptomonnaie d'après un expert qui se lâche sur le XRP

La nature "centralisée" en est la cause, comme toujours

Le problème reste toujours le fait que le Ripple semble être plus "centralisé" que "décentralisé" comme les autres cryptomonnaies, du moins selon les experts. Anatoly Castella, lui, reproche d'ailleurs à l'altcoin de ne posséder aucun mineur, que la monnaie n'est pas "minable" (les XRP ont été générés par la société qui est derrière, Ripple Labs Inc).

Par ailleurs, le patron d'Elpis Investments a aussi critiqué le fait que les transactions en XRP reposent sur une blockchain "centralisé", et que Ripple contrôle en partie les XRP en détenant un grand nombre de "pièces".

L'expert souligne à la fin que le XRP ne bénéficierait peut-être jamais des mêmes faveurs que le BTC et l'ETH auprès des régulateurs financiers comme la SEC. Il a même ajouté que si le gendarme américain venait à déclarer officiellement le Ripple comme un titre, ce serait une catastrophe pour la monnaie, surtout en termes de valeur.

Les cours en temps réel
47 351,01 € (-5,35%)
3 726,27 € (-6,77%)
0,82 € (-4,97%)
474,21 € (-4,63%)
3,36 € (-4,2%)
0,29 € (-4,44%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues