BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Comment démarrer les cryptomonnaies ?

Article publié le 30 juil. 2018

La cryptomonnaie fait actuellement de plus en plus d'émules et ceux qui se lancent dans cette aventure sont en nombre considérable. Vous êtes de ceux qui désirent en faire autant mais de manière tout à fait légitime, vous vous posez une foule de questions ? En effet, mettre un pied dans la crypto-monnaie équivaut à débarquer sur un continent encore en grande partie inexploré. Chaque crypto amateur est un peu un pionnier qui va à la recherche du mythique Eldorado mais qui risque de se perdre dans l'immensité d'un territoire inconnu.

Pour se lancer dans le monde de la cryptomonnaie, il faut au préalable s'habituer à un jargon spécifique, assimiler divers techniques et concepts et trouver des réponses aux questions les plus élémentaires telles que : Qu'est-ce que la cryptomonnaie ? Dans quelle cryptomonnaie dois-je miser ? Comment acheter ces cryptomonnaies et surtout comment en tirer profit ? Où dois-je garder et conserver cette cryptomonnaie ? Ce système monétaire numérique est-il vraiment pérenne ou est-ce un effet de mode qui va disparaître dans quelques années ? Autant de questions auxquelles nous allons donner des réponses dans le guide de la cryptomonnaie ci-dessous !

Qu’est-ce que la cryptomonnaie : l’essentiel à savoir

Pour le débutant qui veut faire son entrée dans la cryptosphère, disposer d'informations complètes est primordial. Et il est légitime de ce fait de définir en premier lieu ce qu'est la cryptommonnaie. Globalement, il s'agit d'une monnaie dématérialisée (c'est-à-dire numérique ou virtuelle) et décentralisée que l'on peut aussi désigner sous l'appellation cryptodevise.

Virtuelle veut dire qu'elle a été spécialement conçue pour Internet et qu'elle n'existe pas de manière matérielle, contrairement aux monnaies comme le dollar ou l'euro dont on peut voir des pièces ou des billets que l'on peut manipuler physiquement. A noter qu'il est possible à l'heure actuelle de procéder à la conversion de ces monnaies virtuelles en monnaies traditionnelles.

Pour ceux qui sont rebutés par cet aspect « virtuel » de la cryptomonnaie, il est nécessaire de rappeler qu'il touche aussi les monnaies traditionnelles. En effet, 97% de la masse monétaire en euro est virtuelle, ne consistant qu'en inscriptions numériques dont le stockage se fait dans des banques de données dont la gestion revient aux banques. Ainsi, les inquiétudes au sujet de la virtualité de la cryptomonnaie n'ont pas lieu d'être.

Pour ce qui est de la décentralisation, il faut savoir que la cryptomonnaie repose sur une technologie appelée blockchain. Donc, aucune autorité centralisée, comme une banque centrale par exemple, ne l'émet et elle n'est pas non plus gérée par un tiers de confiance (comme une plateforme internet ou une institution financière quelconque). La cryptomonnaie est stockée et circule dans des réseaux informatiques de pair à pair, de manière directe. Grâce au système de cryptage algorithmique de la blockchain, les transactions sont fiables et sécurisées tandis que les utilisateurs bénéficient d'une protection de leurs informations personnelles.

Comment acheter ou trouver des cryptomonnaies ?

L'achat de cryptomonnaie peut se faire par le biais de plateformes, qui existent d'ailleurs en très grand nombre sur internet. Elles permettent de transformer de la monnaie traditionnelle en cryptomonnaie (Bitcoin, Ripple, Ethereum…), néanmoins il faut faire preuve de prudence dans leur choix. En effet, il existe de plateformes professionnelles, honnêtes et reconnues par les experts mais aussi d'autres qui font des actions frauduleuses et qui n'hésitent pas à escroquer les internautes.

Il faut donc bien choisir la plateforme et parmi les plus sûres on peut citer : Binance, Poloniex, Bitstamp ou Kraken.

Pour acheter de la cryptomonnaie sur Binance par exemple, il faut en premier lieu créer un compte et pour se faire, l'utilisateur doit se plier à une vérification de l'identité grâce à une copie de la carte d'identité et un document justificatif de l'adresse de domiciliation. Cet exchange (plateforme) est une des plus utilisée par les crypto amateurs du fait de sa polyvalence et de sa facilité d'utilisation mais il en existe de nombreuses autres qui permettent aussi de déposer, d'échanger, et d'acheter des cryptos.

Néanmoins, comme toutes les cryptomonnaies ne sont pas accessibles via une seule plateforme, il est parfois nécessaire d'utiliser plusieurs exchanges pour trouver une crypto donnée. Dans ce cas, il faudra surveiller la liquidité, certaines plateformes étant moins souples que d'autres.

Pour ce qui est de Binance, c'est un exchange permettant l'achat du Bitcoin, mais également d'autres cryptos comme le Litecoin et l'Ether. En revanche, elle ne propose pas la cotation de Zeepin (ZPT) par exemple, qui est une autre cryptomonnaie.

Pour se tenir au courant sur la liste des cryptomonnaies qui circulent et sur leur cours, le site CoinMarketCap est un de ceux qui proposent des informations exhaustives. Vous pouvez aussi y obtenir des détails au sujet des plateformes d'échange sur lesquelles il est possible de les acheter et ou les obtenir tout en ayant la possibilité de surveiller leurs cours et leur progression.  

COINMARKETCAP

Le stockage des cryptommonaies

Tout comme la monnaie traditionnelle qu'il faut garder sur un compte en banque, la cryptomonnaie doit être stockée sur une adresse personnelle créée spécialement à cet effet. Cette dernière se présente sous la forme d'une série de caractères dont la sécurité est assurée par un mot de passe qu'il est très fortement conseillé de tenir en lieu sûr. Il faudra la conserver sur plusieurs supports « offline », comme une clé USB par exemple, et la tenir en lieu sûr pour qu'elle ne tombe pas en de mauvaises mains. En effet, quiconque possède cette clé est en mesure d'accéder au compte et d'utiliser la cryptomonnaie qui y est stockée à sa guise. Par ailleurs, en cas de perte, aucune procédure de recouvrement n'est possible. Et perdre le mot de passe signifie tirer un trait sur les cryptos que vous possédez.

L'adresse créée pour le stockage est aussi appelé « wallet » ou « portefeuille » dans le jargon de la cryptographie. Il s'agit donc d'un portefeuille électronique permettant la consultation du solde et la réalisation des transactions comme l'envoi et la réception de la cryptomonnaie.

Comme pour les exchanges, un grand nombre services est disponible pour stocker les monnaies virtuelles, dont certains sont plus fiables que d'autres. Parmi les plus prisés, il y a Bittrex, qui fait à la fois plateforme et wallet. Vous pouvez y retrouver un nombre très élevé de devises et vous pourrez donc être en mesure d'y centraliser toutes vos cryptos. Comme toujours, il est recommandé d'activer l'authentification en deux étapes pour s'y connecter afin que votre compte soit bien sécurisé. Pour ce faire, il faut sélectionner l'option « Two-Factor Authentification » lors de l'inscription.

On peut également citer le portefeuille officiel de la cryptomonnaie Ethereum, Meyetherwallet, qui héberge actuellement de nombreuses autres cryptos. Pour créer un portefeuille Meyetherwallet, il suffit de suivre plusieurs étapes à partir de la page d'accueil suivante.

 

myetherwallet

Il est important à ce stade de préciser que si les cryptomonnaies sont décentralisées, ce n'est pas le cas des exchanges qui appartiennent à des entreprises. Ces dernières peuvent faire faillite, fermer leurs portes pour une raison ou une autre ou être victime d'un hackeur et perdre toutes les cryptos qu'elles stockaient.

Si cette perspective vous rebute fortement, vous pouvez opter non pas pour une plateforme de stockage mais plutôt vous tourner vers un Ledger. Cette alternative consiste à conserver les cryptomonnaie non pas sur un wallet en ligne, mais sur un portefeuille « hardware » déconnecté. Cela équivaut à conserver vos actifs dans votre propre coffre-fort plutôt que de les confier à une institution.

Choisir les cryptomonnaies dans lesquelles investir

Dans quelle cryptomonnaie investir ? Voilà la question qui se pose toujours mais qui n'est pas la plus aisée pour répondre. Il faut en effet comprendre que la spéculation cryptographique est semblable à celle sur les valeurs monétaires traditionnelles dans le sens où elle repose aussi sur une prise de risque.

Il existe certaines techniques de trading qui sont censées permettre de faire des prédictions sur l'évolution des cours, notamment l'analyse des figures chartistes afin de mettre au jour des tendances et ainsi de procéder à des actions boursières au meilleur moment. Tout crypto amateur peut lui aussi les consulter et les assimiler pour en tirer parti.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue le fait que spéculer, c'est d'abord procéder préalablement à un travail de documentation sur la crypto-monnaie. Il est nécessaire de s'informer sur la cryptomonnaie sur laquelle vous avez des vues, chercher des avis d'experts et d'analystes et ne pas hésiter à poser des questions sur les forums spécialisés comme Bitcoin Talk par exemple.

Les réseaux sociaux permettent aussi de trouver des informations en temps réel mais il faut s'assurer de leur fiabilité.

Rappelez-vous que la création d'une crypto répond à un objectif précis. Ce sont des projets qui peuvent avoir des résultats fructueux ou non. La plupart du temps, chaque projet a un site officiel où vous pouvez trouver un « white paper », un livre blanc expliquant les tenants et aboutissants et compilant l'ensemble des échéances prévues ainsi que les différentes phases, et bien plus encore.

Quelles sont les principales cryptomonnaies ?

Vu que la cryptographie est en perpétuelle évolution, il est impossible d'établir un classement exhaustif. Néanmoins, il est communément admis que quatre cryptomonnaies se distinguent du lot de par le montant de capitalisation de leur marché.

Ainsi, en tête de liste, il y a le Bitcoin, suivi de l'Ethereum, le Ripple ainsi que le Litecoin. A part ce top 4, il existe aussi quelques autres crypto qui attirent l'attention, à savoir Dash , ZCash, Monero, Dogecoin…

  • Litecoin : Il s'agit de la première crypto qui a été créée juste après le Bitcoin. Son but est la réduction du temps de confirmation des transactions.
  • Ethereum : A sa création, cette monnaie a été l'objet d'une médiatisation importante et est communément admise comme la seconde cryptomonnaie derrière le Bitcoin.
  • Ripple : C'est une crypto qui s'est fortement distinguée des autres, notamment à cause du fait que les banques et autres institutions financières ont été séduites par son protocole. Son but est d'aller plus loin que les autres cryptos grâce à ce protocole en question, qui est ouvert à n'importe quelle devise.
  • Monero : Cette crypto s'est différenciée de Bitcoin en se basant sur un nouvel algorithme appelé CryptoNote.
  • Zcash : Les cryptos amateurs soucieux de la protection de leurs informations personnelles choisissent souvent ZCash car sa transaction ne laisse apparaître ni les parties concernées ni le montant.
  • Dash : Tout comme Litecoin, Dash met l'accent sur la rapidité des transactions et il préserve aussi l'anonymat absolu des parties concernées, comme ZCash.
  • Dogecoin : C'est la preuve absolue que le milieu de la cryptographie est imprévisible. Dogecoin n'a effet apporté aucune innovation à mettre en avant et ne doit son succès qu'au bouche-à-oreille.

Les cryptos amateurs débutants doivent comprendre dès le début que les cryptomonnaies sont d'une volatilité extrême : leur valeur peut subir une augmentation et une diminution imprévisible. Il s'agit d'un milieu qui n'en n'est encore qu'à ses débuts et d'ailleurs, rares sont ceux qui utilisent la cryptomonnaie pour acheter effectivement des biens ou des services. Cependant, les choses évoluent peu à peu et d'ici quelques années, il est tout à fait possible que la donne change.

Comment gagner vos premières cryptomonnaies ?

Gagner de l'argent grâce aux ICO (levées de fonds)

Pour vous procurer vos premières cryptomonnaies, vous pouvez participer à des levées de fonds, qui sont nommées ICO (Initial Coin Offering) dans le jargon de la cryptographie. Il s'agit d'une campagne de financement cryptographie organisée par des start-ups ayant pour but le montage d'un projet sur une blockchain qui existe déjà. L'objectif peut également être le développement d'une blockchain répondant à leurs propres besoins.

Ces levées de fonds sont donc des campagnes de financement participatif ou crowdsales permettant aux start-ups concernées d'amasser une importante somme d'argent sans avoir à passer par les méthodes d'obtention de financements dans le système monétaire traditionnel.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le déroulement d'une ICO se passe comme-suit : lorsqu'une start-up a une volonté de projet, elle va en présenter les différents aspects en détails au sein de sa page web et des réseaux sociaux. Elle présenter un « white paper » et essayer d'attirer les investisseurs en communiquant autour du projet, notamment sur son équipe, le token, le code source, etc.

Ceux qui sont convaincus par le projet et qui décident d'y apporter un investissement deviennent des sortes d'actionnaires. Au lieu d'avoir acheté des actions de l'entreprise, ils auront procédé à l'achat d'une somme de son token censé voir le jour, par le biais des cryptomonnaies existantes.

Grâce à ce capital de départ, la start-up peut commencer à réaliser son projet et si ce dernier aboutit et obtient le succès escompté, il va générer de la valeur. Cela va permettre au cours de son token (c'est-à-dire la cryptomonnaie créée) de gagner en force et en compétitivité. Ainsi, les investisseurs peuvent s'enrichir grâce à cette hausse de valeur par la conservation des tokens ou par leur revente à un prix élevé par rapport au départ.

ICO : Quel intérêt pour le débutant ?

L'ICO présente des risques pour les investisseurs qui possèdent déjà des cryptos, si d'aventure le projet est un échec. Mais pour les débutants, c'est un moyen de récolter des tokens qui pourront être les cryptomonnaies de demain. En effet, quand ces derniers communiquent sur ces ICOs au sein des réseaux sociaux ou sur les forums, ils participent au succès de la levée de fonds et sont récompensés en retour en recevant des tokens. Ainsi, ils peuvent devenir actionnaires même si ils n'ont pas investi le moindre centime de crypto.

Pour se tenir au courant sur les ICO, le site TokenMarket est la référence car on peut y voir un calendrier à jour. 

La solution ICONOMI

Créée en août 2016, ICONOMI est une plateforme décentralisée qui a vu leur jour après le lancement de sa propre ICO. Les investisseurs ont été séduits par  ce projet dont les activités ont débuté au cours de l'année 2017.

ICONIMI repose sur la construction de fonds et portefeuilles d'investissement crypto avec un rendement élevé. Les crypto débutants peuvent se tourner vers ces fonds d'investissements car les fonds d'ICONOMI se composent de cryptomonnaies présélectionnées avec minutie et de surcroît, hautement diversifiées. Ainsi, les tous débutants au sein de l'économie décentralisée peuvent tirer avantage de ces fonds au couple risque/récompense calculé et ne manquant pas d'avantages, en minimisant la volatilité globale du portefeuille et en en tirant un maximum de profits. En pratique, il s'agit donc d'acheter une certaine quantité de token wallet d'ICONOMI, regroupant un placement sur d'autres cryptomonnaies et en échange, l'investisseur reçoit hebdomadairement une partie des dividendes récoltés contre une faible commission perçue par les experts internes de la plateforme.  

Cette solution d'investissement peut être avantageuse pour les cryptos amateurs qui, pour une raison ou une autre, n'ont pas le temps de se renseigner sur l'intérêt de chaque monnaie virtuelle avant d'investir. Il s'agit aussi d'une alternative à la méthode consistant à passer beaucoup de temps sur un forum pour y poster des messages qualitatifs, en plus de limiter les risques pris par les investisseurs. L'on pourrait qualifier la solution ICONOMI de délégation décentralisée.

Participer à un airdrop

On appelle « airdrop » la distribution « gratuite » de tokens, réalisée par les créateurs de la cryptomonnaie concernée. En effet, si certains créateurs de cryptos ont une préférence pour les ICO, d'autres préfèrent les airdrop ou un mélange des deux pour la distribution des jetons de leur monnaie.

Pour participer à des airdrops, il est nécessaire de renseigner une adresse ERC-20. Pour ce faire, il est généralement recommandé d'utiliser un wallet Ledger Nano S, MyEtherWallet ou encore MetaMask. Il faut au préalable créer une adresse e-mail dédiée aux airdrop afin d'éviter les spams et de garder vos autres comptes mails en sécurité. Les utilisateurs de Google Chrome doivent créer un deuxième utilisateur avec cette adresse mail.

Il est aussi conseillé de créer un compte sur le forum BitcoinTalk le plus tôt possible (les nouveaux comptes ne peuvent effectivement pas être admissibles aux airdrop). Il est crucial d'être actif sur le forum et d'y poster le maximum de messages constructifs et de qualité, de manière régulière, afin de faire évoluer son grade. Il est aussi judicieux d'ouvrir des comptes dédiés aux airdrops sur les réseaux sociaux, en plus d'un compte Telegram et d'un fichier pour pouvoir effectuer un suivi régulier et clair de votre activité. Une fois l'airdrop terminé et si le projet ne vous intéresse plus, vous pouvez fermer votre compte Telegram. Pour éviter les tentatives de pishing, il est conseillé de mettre en favoris les sites utilisés de manière régulière. Enfin, il faut savoir qu'il est interdit de participer plusieurs fois à la même airdrop, au risque de se faire bannir si les organisateurs s'aperçoivent de la supercherie.

Enfin, pour toutes les solutions citées ci-dessus, il ne faut jamais perdre de vue la sécurité. Ainsi, il ne faut jamais donner votre clé privée à qui que ce soit, ne pas donner la clé publique d'un exchange comme Kraken, Binance, Coinbase…. Il faut aussi diversifier les mots de passe utilisés pour se connecter sur les différents sites et les exchanges et bien se renseigner sur le sérieux du projet avant de fournir une pièce d'identité.

Le suivi des gains

Ça y est, vous êtes à présent l'heureux propriétaire de cryptomonnaies et vous comptez investir et faire fructifier votre avoir. Cela nécessite un suivi régulier et rigoureux. Sur Coinbase par exemple, il est possible d'obtenir un graphique sur l'évolution du cours du Bitcoin et calculer la valeur des Bitcoins en votre possession en euros.

Des parcours variés

Nombreuses ont été les solutions présentées ci-dessus pour ceux qui veulent démarrer dans les cryptomonnaies. Il est important de préciser que ces solutions peuvent être combinées à l'envi. Ainsi, il est possible de commencer par investir une certaine somme d'argent dans le Ripple, l'Ethereum ou le Bitcoin, ou d'autres cryptomonnaies de votre choix, puis de créer un compte sur le forum BitcoinTalk et enfin de prendre part à des campagnes de promotion d'ICO ou à des air drop. Tout cela peut se faire tout en plaçant des investissements sur ICONOMI ou toute autre plateforme sur lequel votre intérêt se porte.

Vous êtes libre de choisir la méthode qui vous convient, seulement il faut vous rappeler que vous ne devez jamais investir plus d'argent que vous ne pouvez vous permettre de perdre. Sinon, bienvenue dans la cryptosphère et que les profits soient avec vous !

Les cours en temps réel
2 907,77 € (+0,36%)
75,45 € (-0,04%)
0,26 € (-0,08%)
74,98 € (-1,55%)
1,65 € (+1,23%)
0,09 € (-0,44%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues