BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Hong Kong : l'ICO Black Cell interdite par la SFC

Article publié le 21 mars 2018

Il n'y a pas qu'aux États-Unis que la levée de fonds en cryptomonnaie est une devenu un secteur surveillé de près par les régulateurs. Car ceux de Hong Kong ont aussi les yeux fixés sur les ICO locales, jusqu'à arrêter l'une d'entre elles.

ICO Black Cell : game over !

Il n'y a pas un jour sans qu'une nouvelle ICO ne fasse son apparition. Le fait est que ce système de levée de fonds permet "facilement" à n'importe quelle entreprise ou jeune startup d'obtenir le financement nécessaire pour lancer un projet crypto. Malheureusement, cette technique est aussi devenue tendance chez les criminels, dont certains n'hésitent pas inventer des projets "bidons" afin de récolter de l'argent via une ICO, puis de disparaître dans la nature. A cause de cela, les régulateurs de nombreux pays surveillent attentivement le secteur, et certains ont pu épingler quelques ICO frauduleuses.

Du côté de Hong Kong, la Securities and Futures Commission (l'équivalent de la SEC aux États-Unis) vient de faire une action contre une ICO locale portant le nom de Black Cell. La SFC a en effet décidé de mettre un terme à cette levée de fonds en cryptomonnaies lancée par la société éponyme, Black Cell Technology, avec comme motif la vente illégale de titres.

D'après le communiqué du régulateur, Black Cell Technology met en vente les tokens à des investisseurs afin de financer le développement de leur application mobile. Mais puisque ces tokens sont considérés par la SFC comme des titres, leur vente est donc illégale selon la réglementation locale. L'organisation a alors agi en conséquence en fermant l'ICO, tout en expliquant qu'il s'agit d'une "activité sans licence".

Black Cell contraint au remboursement

L'ICO étant stoppée en plein élan, les organisateurs sont alors obligés de rembourser les détenteurs de tokens et donc de reprendre ces derniers. Pourtant, le but du projet Black Cell est de créer un marché alimentaire mobile baptisé Krops, qui servira à mettre facilement en relation les agriculteurs et les acheteurs. Mais voilà, la SFC a pris sa décision, et on ignore si l'équipe derrière le projet va ou non trouver une solution pour contourner cela.

De son côté, la SFC hongkongaise a déjà lancé des avertissements à l'encontre de plusieurs plateformes crypto locales en février dernier, les interdisant de prendre en charge des tokens semblables à des titres. Un mois plus tard, la sanction tombe donc, pas pour un exchange hongkongais, mais pour l'entreprise Black Cell. Et on peut d'ailleurs s'attendre à d'autres mesures de ce genre, sans doute jusqu'à ce que les régulateurs de Hong Kong mettent en place un cadre réglementaire pour les ICO.

Les cours en temps réel
53 914,90 € (+1,38%)
1 993,38 € (+3,64%)
1,56 € (+4,06%)
680,99 € (+9,14%)
6,50 € (+5,13%)
0,54 € (-1,51%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues