BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Le cours ETH stagne à $300, et les phishers s'enrichissent grâce à lui

Article publié le 20 août 2018

Le prix de l'Ethereum (ETH) ne décolle toujours pas, contrairement à la fin d'année dernière, mais cela n'empêche pas les malfaiteurs de lancer des de fausses ICOs liées à la deuxième cryptomonnaie du monde.

2,3 millions de dollars récoltés via de fausses ICOs

En tant que spécialiste de la sécurité informatique, Kaspersky nous dévoile souvent des statistiques impressionnantes concernant les activités cybercriminelles qui frappent la planète crypto. Par exemple, pour ce mois d'août, l'entreprise nous révèle que les fraudeurs qui utilisent les ICOs pour s'enrichir ont gagné au total 2,3 millions de dollars durant le deuxième trimestre 2018.

La société a réussi à faire un tel constat grâce à son étude sur le spam et le phishing, ce dernier justement qui est justement une technique très sollicitée par ces escrocs utilisant la levée de fonds crypto.

Comme l'explique le rapport de Kaspersky, les cybercriminels utilisent les noms de nouveaux projets ICO pour collecter des fonds en lançant des sites de phishing, et parfois, avant même que les "vrais" sites des projets ne soient lancés.  

En plus clair, les phishers (ceux qui pratiquent le phishing) créent de faux sites web d'ICOs qui sont copiés sur des projets existants, et déploient des liens phishing dans les e-mails pour attirer les investisseurs vers les sites. La majorité de ces ICOs "bidons" étant basées sur le réseau Ethereum, les victimes sont alors poussées à faire leurs investissements en ETH et envoient les fonds sur les wallets Ethereum des malfaiteurs. A titre d'exemple, une "copie" du projet Experty basé sur une application d'appel et vidéo avait réussi à soutirer 150 000 dollars en ETH auprès de nombreux investisseurs, sans parler de l'apparition de nombreux sites fake de l'ICO à succès Telegram.

L'ETH stagne à $ 300 les phishers s'enrichissent grâce à l'Ethereum

L'ETH reste scotché à 300 dollars

De son côté, l'Ethereum, premier de tous les altcoins, est de plus en plus utilisé dans le financement de projet par ICOs, et ce, même si une partie de ces levées de fonds sont en fin de compte des arnaques comme on vient de constater.

Toutefois, malgré le fait que l'ETH soit davantage adopté, son prix n'arrive toujours pas à décoller après la descente aux enfers d'il y a quelques jours. Pour rappel, la devise de Vitalik Buterin & Co a en effet dégringolé comme la plupart des cryptomonnaies, chutant jusqu'à environ 250 dollars le 14 août dernier.

Certes, le cours de l'Ethereum a réussi à se redresser et à s'accrocher autour de la barre des 300 dollars, mais il n'arrive pas à vraiment rester au-dessus cette ligne de résistance, l'ETH se négociant à 298 dollars ce lundi 20 août vers 8h du matin.

Les cours en temps réel
9 072,15 € (-1,77%)
195,60 € (-1,19%)
0,26 € (-1,12%)
282,14 € (-1,55%)
3,64 € (-0,14%)
0,06 € (-1,64%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues