BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Mining : Google supprime les extensions de minage du Chrome Web Store

Article publié le 5 avr. 2018

Un mois après avoir annoncé l'interdiction prochaine des crypto ads, Google passe à l'action et s'attaque aux extensions de minage.

La fin des "mining extensions"

Depuis que la cote de popularité de Bitcoin et les autres cryptomonnaies est montée en flèche l'année dernière, de nombreuses extensions spécialement conçues pour le mining sont apparues sur le célèbre navigateur Chrome. Google a alors pris une mesure face à cet afflux massif d'extensions crypto, en autorisant uniquement les extensions dédiées au minage et seulement si les développeurs de ces dernières expliquaient leurs intentions aux utilisateurs.

Mais cela n'étant pas suffisant pour protéger les utilisateurs du navigateur contre les extensions non conformes, Google décide alors de prendre une décision plus radicale : c'est de bannir totalement les extensions de minage de Bitcoin. D'après Wired, l'interdiction est déjà effective depuis lundi 2 avril et concerne également les extensions créées pour miner d'autres cryptomonnaies.

James Wagner, le chef de produit de la plateforme d'extensions Google, a expliqué la situation à Wired en affirmant qu'ils ont pris cette décision car certaines extensions minières "ne respectaient pas leur politique à usage unique ou étaient malveillantes".

Comme on peut lire sur le blog Chromium, près de 90% des extensions avec des scripts de minage crypto ne répondaient pas aux exigences de Google. En effet, certains développeurs n'informaient pas correctement les utilisateurs quant au fonctionnement des extensions, ce qui a provoqué la suppression de ces extensions sur le Chrome Web Store.

Google supprime les extensions de minage du Chrome Web Store

Les extensions avant les publicités

Ainsi, Google se montre de plus en stricte face aux cryptomonnaies et leurs produits dérivés, et cela afin de mieux protéger les utilisateurs contre les arnaques en tout genre. Cette nouvelle décision vise surtout à stopper le phénomène de "minage clandestin" qui se fait à l'aide d'extensions "malveillantes". L'expert en cybersécurité TrendMicro a d'ailleurs découvert en janvier dernier une distribution massive de logiciels de mining malveillants via les "DoubleClick Ads", et cela, à l'insu de Google et de ses utilisateurs.

Outre la firme de Mountain View, d'autres entreprises ont également été victimes de ces mining malwares, pour ne citer que le spécialiste des véhicules électriques Tesla. Même les sites web gouvernementaux comme ceux du Royaume-Uni ont été affectés en février dernier.

Quoi qu'il en soit, Google lui a décidé de limiter les dégâts en bannissant ainsi les extensions de minage, et cela, à environ deux mois de l'interdiction totale des publicités sur les cryptomonnaies prévue en juin prochain.

Les cours en temps réel
6 524,67 € (-0,02%)
130,04 € (-0,12%)
0,20 € (-0,25%)
190,69 € (+0,32%)
2,36 € (+0,42%)
0,05 € (-0,27%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues