BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Afrique : vers une adoption massive du Bitcoin et de la blockchain

Article publié le 18 juin 2018

Même si leurs prix ont plutôt tendance à baisser ces derniers temps, les cryptomonnaies n'ont pas perdu pour autant leur notoriété. Au contraire, de plus en plus de gens s'y intéressent, et pas seulement en Asie, en Europe ou aux États-Unis, mais également en… Afrique.

L'Afrique vers l'adoption du Bitcoin

Le Bitcoin et consorts intéressent de plus en plus le monde, et cela, même sur le continent le moins développé, l'Afrique. Cela s'est récemment prouvé par le résultat d'un sondage fait en Afrique du Sud et qui a permis de savoir que l'investissement crypto suscite énormément d'intérêt chez la population locale.

Global Risk Insights vient d'ailleurs de confirmer que le continent africain continue à adopter de plus en plus les cryptomonnaies, et plus particulièrement le Bitcoin. Le spécialiste de l'actualité et de l'analyse des risques politiques a expliqué que les africains et notamment les investisseurs individuels s'attaquent à l'univers crypto afin d'échapper aux défis de la monnaie fiduciaire.

Quant aux différents États du continent, ils choisissent d'accepter les cryptomonnaies pour aller de l'avant en termes de numérisation et surtout pour diversifier leurs marchés, et cela, malgré la crainte que Bitcoin & Co soient utilisés dans des affaires illicites (blanchiment d'argent, évasion fiscale…).

Vers une adoption massive du Bitcoin et de la blockchain en Afrique

L'Afrique du Sud et les autres

L'Afrique du Sud semble être le porte-étendard du Bitcoin en Afrique, sachant que même la banque centrale du pays cherche à utiliser la cryptomonnaie phare pour améliorer son dispositif de surveillance monétaire. Cette même banque centrale a par ailleurs avoué que le Bitcoin peut aussi être utilisé pour réduire les frais liés aux transactions financières. Par ailleurs, on rappelle que la ville de Johannesburg vient récemment de fêter l'installation du tout premier Bitcoin ATM au pays, une machine qui facilitera donc l'accès aux cryptomonnaies chez les sud-africains.

Mais l'intérêt pour les cryptomonnaies et leur technologie sous-jacente la blockchain ne se limite pas uniquement au pays de Nelson Mandela, mais s'étend aussi notamment au Kenya. D'après Bloomberg, le pays a décidé d'adopter la blockchain, à l'instar de l'entreprise locale Twiga Foods Ltd qui utilise la technologie sur le territoire pour faciliter l'accès au microcrédit.

La fièvre des monnaies numériques et de la blockchain touche également les pays de l'Ouest, à l'instar de la Sierra Leone. Global Risk Insights a d'ailleurs cité ce pays parmi ceux qui contribuent à la promotion du Bitcoin et de la blockchain en Afrique. GSI a expliqué que la mise en place de bac à sable réglementaire en Sierra Leone fait partie des principaux facteurs du développement du marché crypto sur le continent.

L'Éthiopie aussi n'est pas en reste puisqu'un secteur qui rapporte énormément d'argent au pays s'apprête à être amélioré par la technologie blockchain, à savoir la culture et l'exportation de café.

Les cours en temps réel
9 144,06 € (+0,16%)
172,12 € (-0,04%)
0,24 € (-0,2%)
279,80 € (-0,75%)
3,29 € (-0,06%)
0,06 € (-0,81%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues