BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Corée du Sud : la KBA approuve 12 exchanges... et se fait critiquer

Article publié le 16 juil. 2018

La régulation des exchanges crypto est devenue un sujet incontournable dans certains pays. C'est le cas en Corée du Sud, où une association d'autorégulation vient justement de donner un avis positif sur les exchanges locaux… avant de se faire critiquer.

12 exchanges bien en règle, selon la KBA

La semaine dernière, la Corée du Sud a décidé de reconnaitre officiellement les plateformes d'échange du pays en tant que sociétés financières réglementées. Cela implique que les sociétés crypto sud-coréennes devront se soumettre à des règles strictes, cela afin d'améliorer les procédures KYC, mais surtout pour lutter contre le blanchiment d'argent.

En attendant l'application des nouvelles règles, la Korean Blockchain Association, qui on le rappelle est formée de plusieurs entreprises de l'industrie crypto et blockchain, vient de son côté de faire une annonce des plus importantes concernant ses membres. La KBA a en effet décidé d'approuver ses 12 exchanges membres, à savoir Bithumb, Coinone, UPbit, CoinZest, Korbit, Gopax, CPDAXX, HanbitKor, Huobi Corée, OKCoin Corée, DexKor et NeoFrame.

On rappelle que l'association coréenne a commencé à enquêter sur ces exchanges en mai dernier pour savoir si ces derniers possèdent donc un système de sécurité pour se protéger des cybercrimes et les activités illégales, dont le blanchiment d'argent. La KBA a ainsi conclu que 12 des 12 exchanges respectent les normes en termes de sécurité et de gestion interne.

À noter qu'il y avait au début 14 exchanges, mais que la Korean Blockchain Association en a écarté deux en cours de route, à savoir Sunny7 et Komid, qui n'ont donc pas été inspecté.

En Corée du Sud la KBA approuve 12 exchanges et se fait critiquer

Une approbation pointée du doigt

L'annonce de la KBA a toutefois rapidement soulevé de nombreux critiques étant donné que beaucoup estiment que certains exchanges comme Bithumb ne semblent pas mériter leurs approbations. Cela vient surtout du fait que Bithumb a récemment été victime de piratage poussant certains à en déduire que la sécurité de la plateforme d'échange n'est pas encore très au point, contrairement au résultat de l'enquête de la KBA.

Parmi ceux qui contestent cette décision de l'association, on retrouve plusieurs investisseurs qui ont décidé de snober Bithumb à la suite des récents problèmes, dont l'un d'entre eux a même déclaré qu'"il faut s'en débarrasser avant qu'il n'y ait un impact négatif sur le marché crypto".

Quoi qu'il en soit, le dernier mot appartient sans aucun doute au gouvernement sud-coréen et à la Financial Services Commission, cette dernière ayant d'ailleurs récemment décidé d'introduire de nouvelles règles.

Les cours en temps réel
3 462,97 € (-0,16%)
117,85 € (-0,18%)
0,26 € (-1,05%)
138,14 € (-1,57%)
3,22 € (-0,31%)
0,09 € (-0,67%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues