BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Corée du Sud : la FSC introduit de nouvelles règles pour les exchanges

Article publié le 2 juil. 2018

Pendant que l'Assemblée nationale de la Corée du Sud cherche à réautoriser les ICOs sur le territoire, le régulateur du pays, la FSC, introduit de nouvelles règles concernant les exchanges crypto.

Les comptes bancaires des exchanges surveillés

Les affaires de blanchiment d'argent liées aux cryptomonnaies, et particulièrement le Bitcoin, se multiplient de plus en plus, ce qui oblige alors les régulateurs financiers de certains pays à s'activer pour stopper ce "fléau". C'est entre autres le cas de la Financial Services Commission en Corée du Sud qui a choisi de revoir ses plans de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Le régulateur sud-coréen vient en effet de sortir un nouveau cadre réglementaire concernant particulièrement le suivi des opérations entre les banques et les plateformes d'échange crypto du pays. Les nouvelles directives de la FSC obligent par exemple les banques et institutions financières locales à surveiller tous les comptes qui sont liés aux exchanges crypto.

Par ailleurs, la commission financière a également demandé à l'autorité de surveillance financière nationale KFIU de contribuer à sa cause, en effectuant une surveillance stricte des banques qui fournissent des services aux exchanges. Les noms de trois banques nationales ont d'ailleurs été cités en particulier, à savoir KB Kookmin Bank, Nonghyup Bank et KEB Hana Bank.

En Corée du Sud la FSC introduit de nouvelles règles pour les exchanges

Une surveillance des comptes au sein des exchanges

Le nouveau cadre réglementaire de la Financial Services Commission touche également les utilisateurs des plateformes crypto locales. Le régulateur ordonne en effet aux exchanges de faire une vérification approfondie des nouveaux utilisateurs, et une vérification "diligente" des comptes existants, renforçant ainsi la Customer Due Diligence (CDD).

Pour la FSC, il est fort probable qu'une organisation criminelle puisse se cacher derrière un compte personnel quelconque pour acheter des cryptomonnaies dans le but de blanchir de l'argent sale. C'est pourquoi le renforcement de la vérification des comptes est donc devenu une priorité pour eux.

À noter que la Corée du Sud n'est pas le seul pays à vouloir ainsi l'amélioration des systèmes AML (Anti Money Laundering) au niveau des exchanges. Le Japon par l'intermédiaire de son régulateur financier FSA a aussi ordonné à certaines sociétés crypto de mieux "vérifier" leurs clients respectifs.

Reste maintenant à savoir si toutes ces mesures prises par ces pays asiatiques pourront freiner ceux qui font du blanchiment d'argent à l'aide des cryptomonnaies.

Les cours en temps réel
9 542,97 € (+0,41%)
271,25 € (+0,85%)
0,41 € (-0,49%)
413,42 € (-0,33%)
6,28 € (-0,88%)
0,11 € (-0,18%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues