BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Guerre entre cryptos : Buterin s'attaque à Tron et encense Ethereum

Article publié le 24 avr. 2018

Ethereum est sans aucun doute la plateforme blockchain la plus sollicitée du moment, mais de nouveaux projets crypto souhaitent briser cette suprématie. Vitalik Buterin lui a décidé de mettre les choses au clair en revenant sur le succès d'Ethereum tout en critiquant l'un de ceux qui cherchent à les concurrencer, Tron.

Ethereum VS Tron : la guerre !

Si vous n'avez pas encore entendu parler de Tron, il s'agit d'un projet soutenu par le géant du e-commerce Alibaba et qui a vu le jour en décembre 2017 et qui se vante d'être très prometteur, même si tout le monde n'est pas vraiment d'accord avec cela. Nombreux sont ceux qui soupçonnent même le projet d'être un SCAM, surtout depuis que ses créateurs sont accusés d'avoir plagié les "white papers" d'autres projets similaires, comme IPFS et Filecoin.  

Parmi ceux qui ne portent pas trop ce projet dans leurs cœurs, on cite particulièrement le "petit" génie à l'origine d'Ethereum, Vitalik Buterin. En début du mois d'avril, ce dernier n'a pas hésité à s'attaquer à Tron, en sous entendant via Twitter que l'équipe de ce projet est meilleure en "copier-coller", faisant allusion à l'affaire de plagiat.

Mais en réalité, c'est le fondateur de Tron, Justin Sun, qui a indirectement allumé la mèche en citant peu de temps avant cela "les sept avantages de leur plateforme blockchain" par rapport à celle d'Ethereum, dans le but de promouvoir le projet. Cela n'a bien évidemment pas plu au célèbre développeur, d'où sa réaction.

Buterin s'attaque à Tron et encense Ethereum

Buterin en remet une couche

Mais ayant toujours cette fameuse comparaison en travers de sa gorge, Vitalik Buterin a décidé de s'en prendre une nouvelle fois à son rival Tron, en évoquant cette fois-ci le fait que le projet n'a même pas encore lancé de mainnet. Le fondateur d'Ethereum a tout d'abord clamé haut et fort le franc succès de son fameux réseau décentralisé qui est selon lui prouvé par la montée en puissance des tokens ERC20.

Puis, il a ensuite stipulé qu'il existe pourtant des projets "dépourvus d'âmes" tout en pointant indirectement Tron et son équipe du doigt. Il a même fait remarquer que le token TRX associé à ce nouveau projet blockchain avait atteint une capitalisation boursière de 17 milliards de dollars à un moment donné (en janvier) alors qu'ils ne proposent pas encore de produit discernable.

Le market cap du token TRX est certes aujourd'hui descendu à environ 3,3 milliards de dollars, mais ces propos de Buterin ont sûrement semé le doute dans la tête des investisseurs qui suivent de près l'évolution du projet.

De son côté, M. Sun le patron de Tron n'a pas encore réagi publiquement face à cela, se concentrant probablement à d'autres choses plus importantes, dont le lancement "imminent" du très attendu Tron mainnet, qui pourrait peut-être réussir à faire taire toutes les critiques.

Les cours en temps réel
30 075,93 € (+0,24%)
1 843,27 € (+0,66%)
0,63 € (-1,51%)
468,31 € (+0,24%)
3,75 € (-0,78%)
0,24 € (-0,29%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues