BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Iran : la CBI ordonne aux banques de cesser les transactions cryptos

Article publié le 25 avr. 2018

La "chasse aux cryptos" continue de battre son plein chez les banques centrales du monde. Après celle de l'Inde et du Pakistan, c'est au tour de la banque Centrale Iranienne d'interdire l'utilisation des cryptomonnaies.

CBI : Halte aux cryptos !

Les cryptomonnaies sont vraiment devenues une grande préoccupation chez les banques centrales, dont celle de l'Iran, qui considèrent Bitcoin et consorts comme de véritables menaces. En effet, les banques craignent de perdre leur importance face à cet énorme engouement autour des monnaies numériques, ce qui les pousse à trouver un moyen de les stopper.

À défaut d'une réglementation concernant ces monnaies numériques en Iran, la Banque centrale du pays a décidé de prendre une initiative radicale en interdisant les banques locales d'offrir des services liés aux cryptomonnaies. La Central Bank of Iran a fait savoir cela à toutes les institutions financières du pays via une circulaire publiée récemment, une circulaire qui explique cette décision.

Selon cette circulaire de la CBI, le but principal de cette interdiction est surtout de lutter contre le blanchiment d'argent, mais également contre le terrorisme. Stopper ainsi les transactions et la promotion des cryptomonnaies au niveau des banques, établissements de crédit et bureaux de change empêcherait, selon la CBI, les criminels de s'échanger de l'argent.

La banque centrale Iranienne ordonne aux banques de cesser les transactions cryptos

L'Iran, vers le redressement de la monnaie locale

La banque centrale iranienne décide ainsi de s'attaquer aux cryptomonnaies, qui semblent prendre de plus en plus d'ampleur au détriment de la monnaie locale, le rial iranien. Ce dernier est en effet en chute libre depuis un moment déjà, atteignant même un niveau bas record, ce qui a obligé les responsables financiers du pays à prendre les choses en main. La situation est même devenue très critique en Iran au point que le pays est à nouveau menacé par de nouvelles sanctions financières émanant des États-Unis.

Les responsables du pays et la Banque centrale s'en prennent alors aux cryptomonnaies et à tout ce qui touche ce secteur, à l'image de la répression subie par Telegram et sa cryptomonnaie Gram.

Mais outre cette envie d'écarter les cryptos, la CBI souhaite surtout redorer le blason du rial face aux monnaies étrangères, en limitant l'utilisation de ces dernières chez les citoyens. Pour ce faire, la Banque a alors fixé une limite de détention de monnaie étrangère, à savoir 10 000 euros par citoyen. Par ailleurs, les transferts d'argent et swaps hors banque sont également interdits par la CBI, toujours dans le cadre du redressement du rial.

Les cours en temps réel
7 398,75 € (-0,02%)
162,74 € (-0,68%)
0,26 € (+0,27%)
202,98 € (+0,79%)
2,70 € (+0,48%)
0,06 € (-0,64%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues