BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Mining : Le Venezuela interdit l'importation d'ASICs et GPUs de minage

Article publié le 5 juin 2018

On croyait que le Venezuela avait enfin adopté les cryptomonnaies avec le lancement de la crypto-nationale Petro. Et pourtant, on vient de savoir que les autorités locales s'opposent à une activité qui y est rattachée, le minage.

Importation interdite, des ASICs confisqués

Les vénézuéliens sont devenus plus familiers avec l'univers des cryptomonnaies depuis que le président du pays Nicolas Maduro a décidé de créer une devise numérique locale, le Petro. La population commence alors à utiliser le Bitcoin et consorts, les uns en achètent pour en faire un réserve de valeur, pendant que d'autres se lançaient dans l'extraction minière.

Malheureusement, les vénézuéliens ne pourront plus bientôt faire du mining une source de revenue, sachant que les autorités du pays ont pris des mesures pour freiner cette activité sur le territoire. Pour ce faire, ils ont tout simplement décidé d'interdire l'importation de matériels de minage sur le sol vénézuélien, et cela concerne aussi bien les cartes graphiques, les RIG de minage et les ASICs.

D'après la presse locale, les autorités douanières auraient même déjà entamé la saisie de matériels informatiques importés au pays via la voie aérienne et la voie maritime.

Le Venezuela interdit l'importation d'ASICs et GPUs de minage

Favoriser le Bolivar face aux cryptos

Selon les informations reçues, la raison pour laquelle les dirigeants vénézuéliens ont ainsi décidé de réprimer l'extraction minière serait qu'ils ont l'intention de redonner de l'importance à la monnaie nationale. Ces derniers temps, les vénézuéliens se tournent de plus en plus vers le Bitcoin et autres devises numériques, délaissant ainsi le Bolivar qui de son côté ne cesse de perdre sa valeur. La monnaie nationale a en effet dégringolé ces cinq dernières années en perdant 99.99% de sa valeur, marquant l'immense crise économique que traverse le pays. Pour certains, le minage de BTC est devenu une échappatoire à la crise, une alternative pour survivre.

Mais voilà, les autorités ont donc décidé de stopper l'expansion du minage au pays, ou du moins de trier les matériels informatiques qui y entrent, comme l'explique le surintendant vénézuélien des cryptoactifs, Carlos Vargas. Ce dernier a révélé qu'ils sont en train d'évaluer les entreprises qui seront autorisées à importer et à commercialiser du matériel de minage.

Le Venezuela étant déjà le pays le plus faible en termes d'exploitation minière de Bitcoin, la capacité de minage des mineurs vénézuéliens se voit ainsi diminuer davantage. Et qui sait, peut-être que le mining sera totalement interdit au pays d'ici quelques mois. À voir…

Les cours en temps réel
32 027,37 € (-11,08%)
2 250,95 € (-15,3%)
0,55 € (-12,9%)
277,14 € (-12,4%)
2,10 € (-10,12%)
0,18 € (-12,28%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues