BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Russie : Telegram dépense des Bitcoins pour contourner l'interdiction

Article publié le 21 avr. 2018

La guerre se poursuit entre Telegram et le gouvernement russe, et l'on vient d'ailleurs d'apprendre un nouveau rebondissement dans ce conflit.

Telegram finance l'utilisation de VPN

Décidément, les dirigeants russes ne portent vraiment pas le célèbre service de messagerie dans leurs cœurs, depuis que ce dernier a refusé de les aider à anticiper les attaques terroristes. On rappelle qu'à cause de ce refus, le gouvernement russe interdit l'utilisation de l'application Telegram sur le territoire, une décision qui a été prononcée par le tribunal de Tagansky vendredi dernier.

Selon les informations relayées sur différents réseaux sociaux, les autorités russes ont bloqué des millions d'adresses IP afin d'empêcher l'utilisation de Telegram Messenger. Privés d'accès à leur application favorite, les utilisateurs ont décidé de passer par les VPN et les proxys pour contourner le blocage.

L'équipe de Telegram de son côté n'est pas pour autant restée les bras croisés, à l'instar du fondateur Pavel Durov qui a décidé de prendre des initiatives pour aider les fans russes de Telegram à pouvoir utiliser l'application malgré l'interdiction. Il a en effet choisi de payer en Bitcoin les administrateurs de réseaux virtuels privés, sans doute pour encourager ces derniers à maintenir ces réseaux fonctionnels malgré l'afflux massif d'utilisateurs.

Telegram dépense des Bitcoins pour contourner l'interdiction en Russie

Durov et Telegram défient la Russie

Telegram étant réputé comme étant un service de messagerie des plus sécurisés, Pavel Durov semble vouloir préserver cette réputation de son entreprise en protégeant à tout prix la vie privée des utilisateurs, et cela, même s'il faut miser gros. Après avoir distribué des subventions en BTC aux administrateurs réseau, M. Durov n'a pas hésité à justifier son action à la presse.

Le patron de Telegram a tout d'abord souligné que son initiative n'a pas été suscitée par le risque de perdre une partie de ses clients à travers le monde (7% de tous les utilisateurs de Telegram sont en Russie). Il a ensuite affirmé qu'il était dans son devoir de faire tout son possible pour les utilisateurs russes.

Quelle que soit la véritable raison qui l'a poussé à dépenser ainsi des millions de dollars en Bitcoin pour cette cause, cela ne va sûrement pas plaire au gouvernement russe et aux autorités locales qui pourront peut-être réagir dans les jours à venir. Affaire à suivre…

Les cours en temps réel
9 992,78 € (+1,29%)
332,60 € (+3,09%)
0,25 € (+0,56%)
260,86 € (+1,49%)
2,61 € (+2,39%)
0,09 € (+0,65%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues