BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Scam : 20% des ICOs susceptibles d’être frauduleuses selon le WSJ

Article publié le 22 mai 2018

Faute de réglementation, les Scam ICOs poussent comme des petits pains aujourd'hui, et ce n'est pas la récente analyse faite par The Wall Street Journal qui nous dira le contraire.

ICO, la collecte de fonds des escrocs ?

Depuis que le Bitcoin et consorts sont devenu « monnaies courantes », les levées de fonds en cryptomonnaies elles aussi sont devenues très tendance. Malheureusement, ce sont surtout les ICO frauduleuses qui ont le vent en poupe ces derniers temps, et l'on a d'ailleurs déjà cité quelques-unes comme Savedroid, Pincoin ou encore Ifan. Pourtant, il ne s'agit là que d'une infime partie si l'on croit la récente étude menée par le Wall Street Journal qui est justement axée sur les Initial Coin Offerings.

Le célèbre quotidien américain a en effet analysé 1450 tokens et projets crypto le temps de son étude avant de nous révéler que 271 d'entre eux seraient vraisemblablement des scams, ou du moins soupçonnés d'être basés sur un système frauduleux. D'après le WSJ, tous ces projets pointés du doigt présentent au moins l'un des points caractérisant d'une pyramide de ponzi, comme une fausse liste de membres d'équipe ou encore un « white paper » plagié.

La majorité des porteurs de ces projets jugés frauduleux par le journal n'auraient pas hésité à copier les livres blancs des autres projets déjà lancés, et certains seraient même allés jusqu'à reprendre les noms de développeurs cités dans les documents originaux ou encore les plans de développement. Le journal US s'est surtout attardé sur les livres blancs des projets analysés, dont la plupart sont truffés de détails anormaux, par exemple une garantie de rendement à 100% proposée aux investisseurs.

20% des ICOs susceptibles d’être frauduleuses

1 milliard de dollars extorqué via ICO

L'Initial Coin Offering est devenue un très bon moyen pour obtenir rapidement un financement pour le lancement d'un projet, à l'image de l'ICO à succès de Telegram et ses 1,7 milliard de dollars récoltés. Toutefois, cette levée de fonds particulière est aussi devenue une technique efficace d'escroquerie pour des personnes malveillantes, qui ont pu extorquer des millions de dollars à ceux qui s'intéressent aux cryptomonnaies.

Selon les chiffres révélés par le Wall Street Journal, ces 271 projets ont réussi à soutirer pas moins de 1 milliard de dollars auprès d'investisseurs, soit près de 1/5 du montant total récolté par tous les projets qu'ils ont analysé (5 milliards).

La bonne nouvelle cependant, c'est que le nombre de scams apparues depuis le début de cette année 2018 a baissé par rapport à l'année dernière, une réduction qui est notamment due aux initiatives prises par des régulateurs financiers comme la Security Exchange Commision (SEC) des États-Unis.

En attendant que le secteur des ICOs soit totalement réglementé, ce qui ne se fera pas du jour au lendemain, le mieux que les investisseurs puissent faire est de bien analyser le projet avant d'y placer leur argent.

Les cours en temps réel
3 464,82 € (-0,11%)
117,82 € (-0,2%)
0,26 € (-1,09%)
138,09 € (-1,61%)
3,22 € (-0,31%)
0,09 € (-0,5%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues