BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Des Bitcoins comme rançon d'un enlèvement en Afrique du Sud

Article publié le 25 mai 2018

Les crimes liés aux cryptomonnaies ne s'opèrent uniquement pas de façon virtuelle c'est-à-dire via le piratage, ils peuvent aussi se faire via un acte physique. Le kidnapping d'un jeune garçon sud-africain prouve cela. Explications.

Une demande de rançon de 15 BTC

L'histoire s'est déroulée le weekend dernier en Afrique du Sud, lorsque des malfaiteurs ont décidé de kidnapper un jeune garçon tout juste âgé de 13 ans. Alors que ce dernier jouait tranquillement dans une aire de jeu située à Witbank (dans la province de Mpumalanga), voilà que les ravisseurs sont venus le prendre de force.

Avant de prendre la fuite dans une voiture, le groupe de bandits non identifiés a laissé un petit mot sur le lieu du crime et adressé aux parents de l'enfant, une demande de rançon loin d'être ordinaire. En effet, les kidnappeurs n'exigeaient pas de l'argent liquide qu'il fallait mettre dans une poubelle (comme dans les films), au lieu de cela, ils ont plutôt réclamé une rançon en cryptomonnaies.

Selon la police locale, la lettre disait précisément que les criminels exigeaient 15 bitcoins en échange du gamin de 13 ans, et qu'il fallait les verser sur un portefeuille bitcoin qu'ils ont inscrit sur le papier, en notant à la fin ‘'ce n'est pas négociable''.

Des kidnappeurs enlèvent un enfant et exigent des BTC en Afrique du Sud

Le premier cas de ce genre en Afrique

Si l'on considère le cours actuel du Bitcoin (au moment où l'on écrit cet article), la rançon demandée par les kidnappeurs contre la libération du petit garçon s'élève à environ 120 000 dollars. Le montant demandé semble certes être moins important comparé aux kidnappings en Bitcoin qui ont eu lieu en Europe ces derniers temps. Mais cela n'a pas empêché cette histoire de faire le buzz en Afrique du Sud et dans le monde entier, sachant qu'il s'agit là du tout premier cas de demande de rançon en cryptomonnaies dans le pays de Nelson Mandela.

En attendant d'autres informations quant au dénouement de cette affaire, cette exigence particulière des ravisseurs d'être payé en BTC ne fait que confirmer le sondage que l'on a partagé il y a quelques jours de cela concernant la popularité de la cryptomonnaie phare en Afrique du Sud.

Les cours en temps réel
11 316,25 € (-0,01%)
333,93 € (+0,84%)
0,21 € (+0,29%)
229,30 € (+0,16%)
2,28 € (+0,57%)
0,07 € (-0,04%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues