BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

G20 – Argentine 2018 : le Japon veut une régulation des cryptomonnaies

Article publié le 16 mars 2018

Les régulateurs de nombreux pays du monde entier, avec le Japon en tête de liste, se préoccupent depuis des mois quant à l'utilisation des cryptomonnaies pour des fins illégales. Le gouvernement japonais prône d'ailleurs l'unité internationale afin de régler ce sujet devenu incontournable, et souhaite profiter du prochain sommet du G20 pour en discuter avec les autres pays.

Japon : « Régulons ensemble le bitcoin ! »

Pour le Japon, la régulation des cryptomonnaies est devenue une priorité et qu'il faut rapidement les soumettre à une loi stricte. En effet, les monnaies numériques sont fréquemment liées à des actes criminels sur le territoire japonais, à l'image des nombreuses affaires de blanchiment d'argent impliquant bitcoin et enregistrées par les autorités locales l'année dernière.

Pour mener à bien sa lutte, le Japon prévoit de mobiliser les membres du G20 à rejoindre sa cause, et cela, à l'occasion du prochain sommet qui se tiendra le 19 et 20 mars prochain à Buenos Aires (Argentine). Le pays cherche précisément à ce que les membres du G20 se lancent dans des actions coopératives, afin d'empêcher les cryptomonnaies d'être utilisées dans le blanchiment d'argent et autres activités illicites.

G20 Argentine 2018

Le Japon, la France et l’Allemagne, main dans la main

Maintenant que l'on connaît les intentions du Japon, il reste à savoir si les membres du G20 seront d'accord pour régler ensemble le problème. Mais selon un fonctionnaire gouvernemental, les chances que le Japon réussisse à convaincre les autres pays à se lancer dans une régulation commune sont minces. Le fonctionnaire a expliqué que chaque gouvernement aborde la régulation des cryptomonnaies de différentes manières.

Par ailleurs, un autre officiel a de son côté expliqué que : "Le sentiment général chez les membres du G20 est que l'application de réglementations trop strictes ne sera pas bonne." Il a en passant confirmé que les discussions proposées par les représentants japonais au sommet porteront surtout sur la lutte contre le blanchiment d'argent et la protection des investisseurs.

Toutefois, le Japon pourra compter sur le soutien de la France et de l'Allemagne qui ont toujours eu les mêmes intentions que le gouvernement japonais. En effet, le 9 février dernier, les deux pays ont déjà avancé cette idée de convaincre le G20 à faire des efforts combinés pour réguler les cryptomonnaies.

Le ministre français des Finances Bruno Le Maire ainsi que son homologue Peter Altmaier pour l'Allemagne ont ce jour-là fait parvenir une lettre à l'organisateur du sommet, à savoir le gouvernement argentin. Dans cette lettre, les deux ministres, soutenus par les banques centrales des deux pays, ont fait part de leurs inquiétudes par rapport à l'utilisation des cryptomonnaies et les risques encourus par ceux qui y investissent.

Il faut maintenant attendre l'issu du sommet du 19 et 20 mars prochain pour savoir si la régulation des crypto monnaies va oui ou non devenir une priorité internationale. Affaire à suivre…

Les cours en temps réel
9 579,95 € (+0,8%)
271,73 € (+1,03%)
0,41 € (-0,12%)
413,84 € (-0,23%)
6,30 € (-0,49%)
0,11 € (-0,09%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues