BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Google réautorise les Crypto Ads, le cryptojacking en hausse de 86%

Article publié le 28 sept. 2018

À l'heure où le fléau "cryptojacking" se répand de plus en plus selon McAfee, Google a quand même décidé de ne plus interdire les Crypto Ads, du moins pour des annonceurs certifiés.

Les pubs crypto de retour en octobre

Le premier trimestre de cette année 2018 a été marqué par l'initiative prise par certains géants d'internet, de bannir les publicités liées aux cryptomonnaies afin de lutter contre les fraudes. Outre les réseaux sociaux Facebook et Twitter, Google a lui aussi décidé d'interdire les publicités émanant des entreprises et startups liées aux devises numériques, une décision très critiquée par ces dernières.

Mais quelques mois plus tard, le géant US a finalement décidé de revoir sa politique d'interdiction et se prépare désormais à revenir sur sa décision, du moins partiellement. Comme annoncé dans un communiqué de la société du 25 septembre dernier, Google lèvera en effet la fameuse interdiction pour certaines entreprises crypto qui seront à nouveau autorisées à faire de la publicité via Google Adwords à partir du mois d'octobre 2018.

Cependant, comme l'explique le communiqué, les annonceurs devront obtenir une certification auprès de Google afin de pouvoir diffuser leurs publicités dans des pays spécifiques. L'annonce confirme que cette nouvelle politique sera applicable le mois prochain aux États-Unis et au Japon.

Google réautorise les Crypto Ads, le cryptojacking en hausse de 86%

Le cryptojacking en plein essor

Ce que l'on sait aujourd'hui, c'est que les activités illégales liées aux Bitcoin et compagnie, comme le cryptojacking, n'ont pas pour autant été anéanties malgré les initiatives prises par Google et consorts. Cela vient d'être prouvé par le rapport publié par Sophoslabs qui affirme que 25 applications suspicieuses listées sur Google Play cachent des scripts de minage visant à exploiter les ressources des utilisateurs pour miner des cryptomonnaies à leur insu. Les applications en question auraient déjà été téléchargées plus de 120 000 fois selon le rapport.

Maintenant que le ban est sur le point d'être levé par la firme de Mountain View, certains experts craignent que les malwares de minage se multiplient davantage aussi bien sur la populaire plateforme que sur le reste du web.

L'expert en cybersécurité MacAfee Labs a de son côté évalué cette croissance des logiciels malveillants de cryptojacking avant de révéler le 25 septembre dernier que leur nombre a augmenté de 86% durant le deuxième trimestre. Selon le rapport de McAfee, 2,5 millions de nouveaux échantillons de cryptomining malware ont été trouvés durant cette période-là, s'ajoutant ainsi aux 2,9 millions relevés au premier trimestre.

En comparant les résultats aux activités de cryptojacking des trois derniers mois de 2017 (400 000 échantillons au Q4 2017), ils ont obtenu une augmentation de 629%, rien que ça !

Tout cela pour vous dire que nous sommes plus que jamais vulnérables au cryptojacking, et qu'il est temps pour chacun de renforcer davantage sa barrière de sécurité en utilisant par exemple d'autres outils plus efficaces que l'antivirus classique.

Les cours en temps réel
4 864,66 € (-0,66%)
150,93 € (-2,06%)
0,44 € (-1,72%)
290,98 € (-2,79%)
3,94 € (-1,75%)
0,21 € (-2,35%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues