BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Japon : Après Binance, l'exchange OKEX déménage à son tour à Malte

Article publié le 15 avr. 2018

Après Binance il y a quelques jours de cela, c'est maintenant autour d'un autre grand exchange, OKEX, de s'offrir un long voyage sans retour à… Malte.

Malte accueille aussi OKEX

En Asie, la tension est de plus en plus palpable entre les régulateurs financiers de certains pays et les opérateurs en cryptomonnaies. Si la répression contre les exchanges est à son paroxysme en Chine, cela devient également de plus en plus dur au Japon, où certaines plateformes cherchent à fuir le pays et se tourner vers de nouveaux horizons, notamment à Malte. Binance était le premier exchange japonais à annoncer son déménagement vers cet archipel méditerranéen, avant qu'OKEX ne décide également de faire pareil. Le deuxième plus grand exchange crypto en termes de volume (derrière Binance) vient en effet de confirmer son "exil" vers Malte par l'intermédiaire de son PDG, Chris Lee.

Interrogé par les médias, le patron d'OKEX a avoué vouloir faire de Malte "une base pour la poursuite de la croissance de l'entreprise". Il n'a toutefois pas expliqué les raisons exactes de ce changement d'adresse inattendu, préférant plutôt parler de leur entente avec le pays hôte. M. Lee a entre autres avoué son impatience de collaborer avec le gouvernement maltais qu'il n'a d'ailleurs pas tari d'éloges. Pour le PDG d'OKEX, le gouvernement de Malte partage les mêmes valeurs que son entreprise comme le respect des clients, la protection des commerçants et le développement de la technologie blockchain.

L'exchange OKEX déménage à son tour à Malte

Malte le nouvel Eldorado des exchanges

OKEX est donc ainsi la deuxième plateforme crypto hongkongaise à s'installer ainsi à Malte après son grand rival Binance. Mais pourquoi avoir choisi Malte? Comme l'a expliqué Chris Lee, Malte fait partie des pays qui considèrent la véritable importance de la blockchain, à l'image du document publié par le pays en février dernier et intitulé "Malte - Un leader de la réglementation DLT". Les intentions des dirigeants maltais sont ainsi claires, c'est de rendre le pays favorable à l'écosystème blockchain et aux cryptomonnaies, et en même temps susciter l'intérêt des plus grands acteurs du secteur comme OKEX et Binance.

Si Malte a déjà réussi à attirer ces deux géants de l'échange crypto dans ses filets, d'autres plateformes vont sûrement prendre la même destination dans les mois à venir, surtout si la pression se durcit encore plus dans les pays asiatiques, de la Chine au Japon, en passant par la Corée, l'Inde et le Pakistan.

Au Pakistan justement, la Banque d'État a décidé de prendre des mesures contre les transactions en cryptomonnaies au niveau des banques, une décision qui a eu un impact sur une plateforme d'échange locale, Urdubit, qui a décidé de fermer ses portes. 

Les cours en temps réel
37 420,06 € (+4,44%)
2 883,80 € (+6,78%)
1,27 € (+2,84%)
935,31 € (+6,47%)
7,88 € (+4,76%)
0,55 € (+4,08%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues