BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Japon : une escroquerie à 1,8 million de dollars en bitcoin démasquée

Article publié le 23 avr. 2018

Depuis que le gouvernement japonais a décidé de légaliser le Bitcoin comme moyen de paiement le 1er avril 2017, le taux d'utilisation de la monnaie numérique a grimpé en flèche au pays. En parallèle, le nombre de crimes liés aux cryptomonnaies a également augmenté, à l'image d'une affaire de faux billets démasquée par la police à Tokyo.

Des bitcoins contre des faux billets

En 2017, le Japon a enregistré pas moins de 170 affaires de blanchiment d'argent impliquant le Bitcoin, sans compter les autres crypto-crimes. Cette année, les vols liés à la cryptomonnaie phare continuent de sévir, et la police japonaise vient justement de mettre la main sur un groupe de criminels qui ont escroqué un détenteur de bitcoin. Comme le raconte le Japan Times, les malfaiteurs ont proposé à leur victime de lui acheter des bitcoins d'une valeur de 190 millions de yens contre 200 millions de yens (environ 1,8 million de dollars).

Après avoir accepté l'offre, le bitcoinaute a envoyé un représentant à la rencontre des acheteurs dans un hôtel de Tokyo où l'échange s'est conclu. Malheureusement, la majorité des billets que les criminels ont donnés à l'intermédiaire étaient faux et ce dernier ne s'en est pas rendu compte. Le vendeur de son côté a comme convenu transféré les bitcoins sur le portefeuille des escrocs hébergé sur un exchange basé à Yokohama, et les BTC ont ensuite été retirés en yens deux jours après par un complice du gang.

Escroquerie à 1,8 million de dollars en bitcoin au Japon

12 hommes arrêtés par la police

Après une enquête, la police japonaise a donc pu identifier les hommes qui étaient présents à l'hôtel lors de l'échange (ils étaient sept). En plus des sept hommes, cinq autres membres du groupe ont également été arrêtés, tous dans la vingtaine, à l'instar de Kenta Higashi (24 ans) présumé chef du clan.

Interrogés, les suspects ont pourtant nié avoir reçu l'argent dans leur portefeuille numérique. La victime de son côté a avoué avoir accepté l'échange afin de vendre ses BTC sans être contraint de payer des frais de transactions.

En attendant l'issue de cette affaire, notamment la sanction pénale à l'encontre de ces arnaqueurs, cette histoire ne fait que démontrer l'insécurité qui règne autour des cryptomonnaies au Japon, sans parler des piratages dont sont victimes les exchanges locaux, comme celui de Coincheck en début d'année.

Les cours en temps réel
9 217,94 € (-0,95%)
196,82 € (-1,56%)
0,26 € (-3,14%)
287,69 € (-1,85%)
3,54 € (-1,81%)
0,07 € (-6,19%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues