BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

FSA : le régulateur japonais oblige des exchanges locaux à s'améliorer

Article publié le 30 avr. 2018

Cela fait quelques mois déjà que le Financial Service Agency suit de près les activités des plateformes d'échange crypto basées au Japon. Certains exchanges locaux ont gagné la faveur du gendarme financier japonais, à l'image des 16 exchanges et leur initiative commune d'autorégulation, tandis que d'autres continuent de subir la pression de la part de l'agence, au risque de se faire sanctionner.

Minanno Bitcoin avertit par le FSA

Parmi cela, on retrouve une société crypto portant le nom de "Minanno Bitcoin Co. Ltd." également connu sous son nom anglais "Everybody's Bitcoin Co. Ltd.", et qui vient de recevoir un avertissement du FSA. Le régulateur japonais hausse en effet le ton envers cet exchange en l'obligeant à régler au plus vite quelques lacunes enregistrées dans leur stratégie commerciale.

Après avoir inspecté Everybody's Bitcoin Co. Ltd, le FSA aurait découvert que les activités commerciales de la société ne sont pas réalisées selon les normes établies, faute de système de gestion interne adéquat.

Le régulateur agit alors en circonstance en ordonnant à l'exchange de changer ses méthodes de travail, en fournissant par exemple aux clients les informations nécessaires tout en effectuant des contrôles de sécurité. Le FSA reproche en effet à la plateforme crypto de ne pas prendre les bonnes mesures pour lutter contre le blanchiment d'argent et autres crimes liés aux cryptomonnaies.

Se montrant très exigeante envers Minnano Bitcoin, l'agence financière japonaise ordonne également à l'exchange à rédiger des rapports statutaires, au risque de se faire sanctionner.

Le régulateur japonais oblige des exchanges locaux à s'améliorer

Le FSA de plus en plus strict

Selon plusieurs sources, le FSA aurait demandé à l'équipe Everybody's Bitcoin de lui fournir un rapport détaillé de ces éléments cités plus haut, et cela, avant le 14 mai prochain. De son côté, l'exchange semble avoir reconnu les faits et s'est empressé d'adresser ses excuses auprès de ses clients. La société nippone a ainsi déclaré "Nous prenons cette punition administrative solennellement et sincèrement", avant d'ajouter qu'ils mettront en place une réglementation interne afin de regagner la confiance des clients.

Mais Minnano n'est pas la seule entreprise crypto à recevoir ainsi un avertissement de la part du régulateur. En effet, d'autres exchanges, sept au total, ont également reçu l'ordre de s'améliorer, à commencer par Coincheck. Celui qui s'est fait pirater et qui a perdu 500 millions de dollars en NEM en janvier dernier a aussi récemment reçu un "avis de sanctions", tandis que deux autres plateformes crypto ont même été suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Du côté du FSA, ils auraient affirmé le mois dernier avoir reçu environ une centaine de demandes de licence sur leur bureau. Reste à savoir combien d'entreprises crypto japonaises hériteront du fameux sésame pour exercer en toute légalité sur le territoire.

Les cours en temps réel
3 267,38 € (+0,11%)
108,38 € (-0,64%)
0,29 € (-0,66%)
113,15 € (-0,27%)
2,18 € (-0,46%)
0,09 € (+0,05%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues