BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Canada : des voleurs de données bancaires réclament une rançon en XRP

Article publié le 2 juin 2018

Pendant que la fondation Ripple est occupée à faire des dons caritatifs, la monnaie XRP elle fait la une des médias canadiens dans une affaire de demande de rançon assez particulière.

Des rançons en Ripple contre des données bancaires

Auparavant, les kidnappeurs demandaient des rançons en liquide ou un virement sur un compte bancaire, mais ça c'était avant. Aujourd'hui, la nouvelle tendance chez les criminels est la demande de rançon en crpytomonnaies, comme lors du kidnapping d'un petit garçon de 13 ans en Afrique du Sud il y a quelques jours de cela.

Mais ce qui s'est récemment passé au Canada est encore plus impressionnant, puisqu'au lieu d'enlever une personne et la séquestrer jusqu'au paiement des cryptomonnaies, les rançonneurs s'en sont pris à des informations personnelles d'individus.

D'après l'information relayée par CBC News, les hackers ont en effet réussi à pirater deux banques canadiennes, Bank of Montréal et Simplii Financial, afin de voler des données de près de 90 000 clients. Cela étant fait, les pirates ont alors commencé à menacer les banques de balancer publiquement sur internet les données, qui comprenaient des informations personnelles et financières, si on ne leur versait pas une rançon crypto d'1 million de dollars en Ripple (XRP).

Des voleurs de données bancaires réclament une rançon en XRP au Canada

Les banques décident de ne pas céder

Les malfaiteurs ont fait parvenir un mail à BMO et à Simplii Financial leur demandant de coopérer si elles (les banques) ne souhaitaient pas voir les noms des clients, mots de passe, questions/réponses de sécurité et autres être publiés sur le net. Les escrocs ont alors fixé comme deadline le 28 mai 2018 à 23:59, et le font savoir à leurs victimes via le fameux mail.

Toujours dans ce mail, les hackers ont expliqué comment ils ont fait pour passer la barrière de sécurité des deux banques, en utilisant simplement un algorithme leur permettant de se faire passer pour les clients, et en passant par l'outil de récupération de "mot de passe oublié".

Même si les rançonneurs ont tout fait pour convaincre les banques de leur payer les XRP demandés, en leur montrant comme preuve une partie des données volées, les responsables de chez Bank of Montréal et Simplii Financial ne semblent pas avoir l'intention d'accéder à leur requête. La Banque de Montréal s'est d'ailleurs montrée catégorique à ce sujet via un communiqué, en affirmant que ce n'était pas dans leur pratique de payer les fraudeurs.

Reste à savoir si les pirates informatiques ont vraiment publié les informations sur internet, sachant que le deadline est maintenant passé. En attente de nouvelles informations…

Les cours en temps réel
7 819,84 € (-0,24%)
167,27 € (-0,16%)
0,24 € (-0,41%)
250,83 € (-0,3%)
3,07 € (-0,26%)
0,07 € (-0,16%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues