BaroCrypto : Actualité des crypto-monnaies

Petro : Cours en temps réel, actualités complètes et tout sur la crypto-monnaie

Cours Petro / EUR en temps réél

Découvrir le Petro

Article publié le 2 juin 2018

Le Venezuela a récemment lancé sa cryptomonnaie nationale. Celle-ci est garantie par des ressources naturelles vénézuéliennes. Largement critiqué, l'achat du Petro fait encore hésiter les investisseurs.

L’objectif et l’origine du Petro (PTR)

L'annonce de la création d'une nouvelle cryptomonnaie nationale au Venezuela a été faite par le président vénézuélien Nicolás Maduro en décembre 2017. C'est en février 2018 que la monnaie virtuelle appelée Petro a été émise. Il faut savoir que le nom Petro est issu d'une idée émise par l'ancien président Hugo Chávez en 2009. Lors de la vente des jetons Petro, les autorités vénézuéliennes ont déclaré que la vente des Petro a atteint les 735 millions de dollars.

Petro, la cryptomonnaie vénézuélienne est garantie par les réserves de pétrole et de minerais du pays. Cette monnaie virtuelle a été créée pour complémenter la valeur du Bolivar qui chute en ce moment et pour obtenir des ressources financières internationales. Elle a été lancée pour contourner les sanctions imposées par les Etats-Unis.

Pourquoi la cryptomonnaie Petro a-t-elle été créée ?

La devise Petro a été créée pour faire face à une crise économique qui sévit au Venezuela. Le président Nicolás Maduro a alors proposé une monnaie virtuelle nationale pour aider financièrement le pays. En effet, ce dernier est confronté à une période d'inflation inévitable et à un déficit public de 20%.

Etant donné que les échanges avec les Etats-Unis sont interdits, le président vénézuélien souhaite récolter des aides financières venant d'investisseurs internationaux grâce à la devise virtuelle. Par ailleurs, il espère également qu'en créant une monnaie virtuelle, les Vénézuéliens se détourneront des autres cryptomonnaies comme Bitcoin.

Le PTR est donc la première cryptomonnaie créée par un Etat. Fonctionnant sur une Blockchain comme la plupart des cryptomonnaies, le cours du Petro sera également flottant. Par ailleurs, il est la seule devise d'un Etat qui fonctionne de manière centralisée.

Selon Tareck El Aissami, le vice-président du Venezuela, cette cryptomonnaie va redorer la confiance et la sécurité qu'avait le marché international sur le marché vénézuélien.

Logo Petro

Le prix du Petro (PTR)

Le PTR est une cryptomonnaie spéciale. Comme mentionné ci-dessus, c'est la seule monnaie virtuelle émise par un Etat. A part cela, il s'agit d'un token ERC-20 qui est indexé sur les réserves de pétrole et de minerais vénézuéliennes. La valeur du Petro dépend donc du prix du pétrole, de l'or et des diamants du Venezuela. Le 20 février 2018, le gouvernement vénézuélien a commencé la vente de 38,4 millions sur 100 millions de menes. Quant à l'offre publique, elle a été faite le 20 mars. L'Etat a donc mis en vente les 44 millions en mars et a gardé les 17,6 millions qui restaient. Les premiers investisseurs ont quant à eux, bénéficié d'un bonus.

Le prix de vente d'un PTR a été déterminé à 60 USD, ce qui correspond au prix d'un baril de pétrole. Le petro a alors le bénéfice d'être indexé sur le cours du pétrole.

Il faut savoir qu'au départ, le Petro devait utiliser le système de la blockchain Ethereum, mais au final, il a utilisé celle de NEM. Par ailleurs, le président vénézuélien a assigné 5,3 milliards de barils de pétrole pour garder le Pétro actif. L'objectif de l'Etat est alors d'obtenir des capitaux malgré le manque de liquidité. Actuellement, les jetons RTC sont acceptés pour payer des biens au Venezuela.

Comment fonctionne le Petro (PTR) ?

Le lancement des PTR est associé à une Initial Coin Offering ou ICO

Avant le lancement des Petro, le gouvernement vénézuélien a sorti un décret composé de 13 articles sur le fonctionnement des PTR. Voici les grandes lignes importantes de ce décret :

  • L'article 4 met en avant les actifs qui sont nécessaires à la valeur des PTR. Il expose que chaque token sera rattaché à un contrat d'achat lié à un baril de pétrole.
  • L'article 5 parle des types de portefeuille pour stocker les jetons et des devises échangeables contre les RTC. Il est mentionné que les utilisateurs de la devise seront responsables de la gestion de leur portefeuille. Le prix d'un RTC dépendra des taux publiés par l'entité d'échange nationale. Il est indiqué également que les monnaies virtuelles vénézuéliennes seront associées à une Initial Coin Offering ou ICO.
  • L'article 8 quant à lui, indique que le placement initial sera fait par l'intermédiaire des ventes aux enchères.
  • L'article 9 précise que le stockage des jetons sera décentralisé après l'activation des ventes aux enchères par la Superintendance des crypto-actifs.

Le Petro est une monnaie virtuelle avec une valeur intrinsèque

Le système du Petro est innovant, car il est adossé à des ressources naturelles. Son réseau de blockchain repose sur des biens matériels, ce qui le rend spécial par rapport aux autres cryptomonnaies. Contrairement aux monnaies physiques qui sont garanties par les contribuables, la valeur de la monnaie Petro est garantie par le pétrole brut, l'or, les diamants, et les autres métaux précieux. Le Petro a donc une valeur intrinsèque avec les 300 millions de barils de pétrole dont l'Etat dispose pour son développement.

Au Venezuela, la population peut payer leurs impôts avec le Petro

La nouvelle cryptomonnaie permet également à la population vénézuélienne de combattre l'inflation galopante qui sévit dans le pays. Elle est utilisée pour payer des impôts, des services publics et bien d'autres entités gouvernementales. Le but étant de mettre en place lentement une monnaie plus stable que le Bolivar.

Le Petro sera donc une alternative pour régler l'inflation et les problèmes de circuits de production et de distribution qui n'existent pas dans le pays.

Le Petro fonctionne grâce à la Blockchain NEM

Avant le lancement de Petro, le gouvernement a précisé sur sa feuille de route que le système sera mis en route avec la blockchain Ethereum. Cependant, au dernier moment, le mardi 6 février 2018, le manuel d'achat précise que la blockchain Nem sera utilisée dans le réseau Petro. Heureusement, la blockchain Nem propose d'offrir plus d'opacité que celle d'Ethereum. Elle propose également de mixer des blocs privés et publics.

Dicom, la plateforme du Petro

Le Dicom est la plateforme où l'Etat vénézuélien procède aux ventes aux enchères. Elle a vu le jour en mai 2017. Puis, en septembre 2017, le Dicom a été temporairement fermé. Ce problème est survenu à cause d'un manque d'approvisionnement en monnaies étrangères.

Grâce à Dicom, les utilisateurs de PTR peuvent participer à la création de blocs sur le réseau. Ils doivent s'inscrire puis avoir un compte pour pouvoir faire des transactions et des échanges. Actuellement, Dicom compte plus de 600 000 utilisateurs de PTR.

Le minage de Petro (PTR)

Etant donné qu'il s'agit d'un token ERC-20 fonctionnant sur un protocole open source, la cryptomonnaie vénézuélienne est pré-minée. Comme indiqué ci-dessus, les tokens PTR ont été distribués à l'avance lors de son lancement. Au tout début, le président Maduro a recruté des mineurs pour favoriser le développement de la cryptomonnaie. Et actuellement, le gouvernement favorise encore les minages de PTR. Il a même créé un registre pour que les mineurs soient reconnus. Le Petro a un grand avantage par rapport aux autres monnaies virtuelles, car le minage des cryptomonnaies n'est pas illégal. Par contre, lors des premiers jours d'existence du Petro le bolivar n'a pas été accessible sur l'ICO.

Comment acheter des Petro (PTR) ?

Il existe plusieurs méthodes pour acheter des PTR, mais seul trois cryptomonnaies peuvent être échangées contre des PTR. Il y a le bitcoin, l'ethereum et le zen. Aucune plateforme ne permet d'acheter directement du Petro. Comme certaines cryptomonnaies, il faut passer par l'intermédiaire des sites d'échange et des courtiers pour se procurer du Petro. Voici les différents canaux pour faire un achat de PTR :

  • L'achat en ligne : il faut passer par des plateformes d'échange et des courtiers pour se procurer des bitcoin, des ethereum ou des zen. Ensuite, l'utilisateur peut procéder à l'échange contre des PTR.
  • L'achat de PTR avec PayPal : il faut s'inscrire sur une plateforme d'échange ou chez un courtier et faire un dépôt via PayPal. Puis, vous pouvez acheter des cryptomonnaies échangeable avec des PTR.
  • L'achat de PTR avec une carte bancaire : c'est le même système qu'avec PayPal. Par contre, il faut faire un dépôt en utilisant une carte bancaire.
  • L'achat avec des monnaies fiduciaires : l'utilisateur doit cette fois-ci faire un dépôt en monnaie physique avant d'acheter des cryptomonnaies qui seront échangées contre des PTR.

Cependant, il est très important de savoir qu'en janvier 2018, Donald Trump a sorti un décret précisant qu'il était interdit de faire des transactions et de financer le projet Petro. Ce décret est alors devenu un point problématique incontournable pour le développement du Petro.

Comment créer un compte Petro (PTR) ?

Pour pouvoir investir dans des Petro et faire des transactions et échanger, il faut créer un compte sur Dicom. L'ouverture d'un compte Petro est facile à faire. Il suffit de s'inscrire sur Dicom et d'ajouter les informations personnelles ainsi que les données relatives au compte bancaire du détenteur du futur compte. Après la création du compte, l'utilisateur peut créer un portefeuille de cryptomonnaie. Enfin, c'est après un dépôt que l'utilisateur peut faire des transactions et des échanges de cryptomonnaies.

Les avantages du Petro (PTR)

Le Petro possède plusieurs avantages pour les Vénézuéliens et pour les autres utilisateurs de cryptomonnaie. Voici les raisons pour lesquelles il faut investir dans le Petro :

  • Le Petro est plus stable que le bolivar.
  • Le gouvernement pourrait dans un futur proche détenir plus de 5% de l'offre d'ETH sur le marché.
  • Les PTR sont indexés sur le cours du pétrole, de l'or, des diamants et des autres métaux précieux.
  • Le réseau du Petro bénéficie des avantages de la blockchain Ethereum.

Les inconvénients du Petro (PTR)

Depuis son lancement, le Petro est très critiqué. Cette cryptomonnaie de l'Etat vénézuélien possède également plusieurs limites qui poussent les traders à ne pas investir. Voici les inconvénients du Petro :

  • L'opposition au gouvernement de Maduro estime que le Petro est un nouvel acte de fraude.
  • Le petro est illégal selon le Parlement vénézuélien.
  • Donald Trump a sorti un décret précisant qu'il était interdit de faire des transactions et de financer le projet Petro.
  • L'Assemblée nationale a rendu caduc le décret sorti par le président Maduro sur le Petro. Elle pointe du doigt l'illégalité de la monnaie virtuelle.
  • Le changement de Blockchain ETH en Blockchain Nem suscite des questions auprès des investisseurs. Certaines personnes ont même déclaré que le Petro était une arnaque.
  • L'économie en chute du Venezuela est un frein pour les investisseurs avisés.
  • Le Petro est principalement basé sur la valeur du baril de pétrole, alors que ce dernier est en forte baisse.
  • Le Petro propose 60% de rabais par jetons aux participants des ICO.

Timeline Petro

  • 2017
    • Mai : La plateforme Dicom de Petro voit le jour
    • Septembre : La plateforme Dicom a été fermée pour manque de devises étrangères
    • Décembre : L'annonce de la création du Petro est faite
  • 2018
    • 20 janvier : un registre pour enregistrer les mineurs du Petro est créé
    • 31 janvier : le gouvernement vénézuélien annonce que le réseau du Petro utiliserait la blockchain Ethereum
    • 6 février : Le manuel d'achat précise que la blockchain Nem serait utilisée à la place de l'Ethereum
    • 8 février : le président vénézuélien ordonne l'utilisation de la nouvelle cryptomonnaie pour les opérations financières de l'Etat
    • 20 février : La vente de 38,4 millions de PTR est réalisée
    • 19 mars : Donald Trump sort un décret annonçant l'interdiction de financer et de faire des transactions du Petro
Les cours en temps réel
7 398,49 € (-0,02%)
162,77 € (-0,66%)
0,26 € (+0,31%)
203,01 € (+0,81%)
2,70 € (+0,41%)
0,06 € (-0,64%)
Les actus sur les réseaux sociaux
Les infos les plus lues